David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Aller en bas

White Square Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Dim 8 Sep - 17:20

Enquêtes paranormales.
Consultations & Conseils. Prix attractifs.
Pas de philtre d'amour ou autres pièges à gogos !


Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa " catégorie " : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Dim 8 Sep - 17:20

La Ville : Chicago, un décor sombre et glauque comme si le soleil semble ne jamais se pointer le nez.

Les protagonistes : Harry Dresden, magicien, détective qui est sous la menace du châtiment de l'épée de Damoclès, par la Blanche Confrérie (mais on ne sait jamais trop pourquoi).
Suit une pléthore de personnages qui ne font que passer et qui ne nous sont jamais sympathiques.

Le topo : Harry Dresden, sorte de Mike Hammer de son temps, doit retrouver un mari disparu - enquête privée -et enquêter sur le meurtre sordide de Tommy Tomm et de Jennifer Stanton, tous deux tués par sorcellerie - enquête pour la police.

L'atmosphère : Harry Dresden soliloque la plupart du temps, pousse des vanne de temps en temps et ennuie le lecteur 90% du temps.

Mon avis : Bref, un livre qui se lit vite car vide d'intérêt. Je n'y ai pris plaisir que le temps d'un seul chapitre, celui avec la femme vampire, mais 24 pages dignes d'intérêt sur 347 pages, ça représente 7% de plaisir.
Le chapitre avec Bianca, la vampire se termine ainsi : 
Il y avait un numéro de téléphone et un mot : 
- Regrettez.
On s'attend alors à voir resurgir ce personnage quelque part, pour notre plus grand plaisir, mais que dalle.

Il y a tant de bons bouquins, trouvez-vous en donc un autre à livre. De toute façon, Bragelonne ne continuera pas à publier la fin de cette saga. Surpris ?

Ma note : 6/10 (et je suis généreux).


Dernière édition par Derfel le Ven 13 Sep - 20:20, édité 2 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Ven 13 Sep - 20:14

Les Critiques de Bifrost reprennent très bien mon opinion.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Dim 15 Sep - 8:11

Derfel a écrit:Les Critiques de Bifrost reprennent très bien mon opinion.
Pas sûr que les commissaires littéraires de Bifrost soient une référence honorable mon cher Derfel. Ce sont des rageux qui n'aiment rien à part les trucs intellos : tu peux toujours compter sur eux pour conforter tes mauvaises impressions et tu peux toujours compter sur moi pour leur cracher au visage. Plutôt mourir que de devenir comme eux.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Dim 15 Sep - 16:33

Je sais, mais dans ce cas là, je crois bien qu'ils aient raison. Même un cancre ne peut tout avoir tout faux tout le temps.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Dim 15 Sep - 16:48

Derfel a écrit:
Je sais, mais dans ce cas là, je crois bien qu'ils aient raison. Même un cancre ne peut tout avoir tout faux tout le temps.
Certes, mais il se peut aussi que tu sois plus sensible à la high fantasy qu'à la fantasy urbaine ou que Jim Butcher soit plus à l'aise avec l'un qu'avec l'autre.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Dim 15 Sep - 17:12

Nul doute qu'il soit plus à l'aise avec la High Fantasy. Je n'ai d'ailleurs rien contre le Urban Fantasy, c'est que dans ce cas, l'histoire est plutôt moche car il n'y a pour ainsi dire, quasiment pas d'histoire, désolé.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Dim 15 Sep - 17:18

Derfel a écrit:Nul doute qu'il soit plus à l'aise avec la High Fantasy. Je n'ai d'ailleurs rien contre le Urban Fantasy, c'est que dans ce cas, l'histoire est plutôt moche car il n'y a pour ainsi dire, quasiment pas d'histoire, désolé.
De toutes les manières, je verrai par moi-même bien assez tôt à mon humble avis.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Mer 29 Avr - 16:12

Maintenant que j'ai tout lu des 5 Harry Dresden, je me sens un peu frustré que Bragelonne ait un Butcher sous le coude de traduit et qu'ils ne le publient pas. Allez, un petit effort en numérique, Messieurs !

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Mer 29 Avr - 16:22

Pour que tu en aies lu 5, finalement Les Dossiers Dresden ce n'est pas si mal que ça hein ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Mer 29 Avr - 18:58

Derfel a écrit:Les Critiques de Bifrost reprennent très bien mon opinion.
Critique de gros rageux pour les gros rageux. On dirait l'Odieux Connard, mais sans humour. En plus, cela se paye en plus le luxe de cracher à la gueule de tous les acteurs de la SFFF populaire et sur la SFFF populaire elle-même. Je ne connaissais pas ce Laurent Leuleu, mais il m'a fait l'impression d'être un gros con. Et niveau connerie, c'est stratosphérique : on sent bien le fiel élitiste dans chaque phrase inutilement méchante, ainsi que la voix de son maître Olivier Girard dans le barnum anti-Bragelonne.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Mer 29 Avr - 21:14

Albéric a écrit:
Pour que tu en aies lu 5, finalement Les Dossiers Dresden ce n'est pas si mal que ça hein ?
Je les avais acheté alors fallait bien que je les lise ces Dresden. Niveau enquête, on voit que Butcher n'est pas très ferré côté polar. Faut pas oublié qu'on a affaire à une enquête policière avec des éléments fantastiques. Pour les créatures surnaturelles, l'auteur ne m'a pas accroché, sauf pour les vampires qu'il décrit vraiment très bien. Malheureusement, Harry Dresden n'a pas toujours affaires aux vampires quoique ceux-ci se veulent drôlement présent dans le volume 3 - le meilleur - et de façon épisodique par la suite, la Cour Rouge des Vampires voulant la mort d'Harry Dresden à tout prix.
Mais on finit par s'attacher aux personnages alors on veut lire la suite, même si ça pourrait être mieux. Le Codex Alera est d'un niveau franchement supérieur.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Mer 29 Avr - 21:18

@ Derfel
Pas toujours évidemment le mélange des genres, les fans des genres mélangés restant souvent sur leur faim, car trouvant mieux dans leur genre de prédilection.
Je gage que l'auteur est plus ambitieux sur son feuilleton que sur son sérial.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Derfel le Ven 1 Mai - 17:36

Albéric a écrit:
@ Derfel
Pas toujours évidemment le mélange des genres, les fans des genres mélangés restant souvent sur leur faim, car trouvant mieux dans leur genre de prédilection.
Je gage que l'auteur est plus ambitieux sur son feuilleton que sur son sérial.
C'est sur que tout n'est pas mauvais, mais l'humour n'est pas vraiment au top, un contenu un peu plus noir aurait davantage avantagé le récit. Puis, comme je disais, le côté enquête policière est assez nunuche. Reste que Dresden en présence des vampires, là c'est de la bombe.

J'ai lu la nouvelle paru dans l'anthologie de Bragelonne : "Filtres et Potions", malheureusement, c'est plat et ennuyant. Une chance, ça se lit vite alors on ne souffre pas trop longtemps.

Pas à dire, Butcher s'éclate vraiment dans le Codex Alera qui est d'un tout autre niveau. N'en reste que deux à paraître, Allez Bragelonne, Allez, Allez !!!

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Albéric le Ven 4 Jan - 14:39


Résumé tome 1 : Avis de tempête / Dans l’œil du cyclone
Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa " catégorie " : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène...


Les Dossiers Dresden un serial Urban Fantasy très cool et très fun de Jim Butcher déjà connu pour Le Codex Alera son feuilleton High Fantasy très cool et très fun… Et force est de constater que les deux séries ont eu chez les éditions Bragelonne des parcours pour le moins compliqué ! Mais la série a rencontré suffisamment de lecteurs et lectrices satisfaits pour être transposé à l'écran outre-atlantique
Harry Dresden de Chicago est un magicien à louer, un vrai pas un prestidigitateur ou un illusionniste, mais c'est avant tout un loser, voire un Foutu Au Berceau (j'ai pas tout lu, mais si j'ai bien compris les forces occultes ont un plan le concernant comme le John Taylor de Simon R. Green, sa version anglaise, fils caché de Lilith en guerre contre sa mère) : sans revenir sur son passé aussi triste que tragique, Mister son chat de 15 kilos est le véritable maître du taudis dans lequel il réside, son familier Bob est un obsédé qu'il faut surveiller en permanence sous peine de catastrophe sexuelle imminente, il est dans le collimateur de la Blanche Confrérie et Morgan son contrôleur magique attend la première occasion pour le faire condamner pour infractions aux règles de la sorcellerie, il est dans les petits papiers du parrain Johnny Marcone qui veut le recruter ou s'en débarrasser, il doit sans cesse mentir aux policiers et aux journalistes pour éviter de nouvelles tempêtes d'emmerdes, et c'est aussi un technophobe contraint et forcé qui vit comme un marginal et qui roule dans une voiture poubelle constamment rafistolée… Et le côté loser est renforcé par le fait qu'il côtoient sans cesse des strong independant women sémillantes et/ou entreprenantes, alors que son côté vieux jeu et ses antécédents malheureux il est incapable de draguer voire même de flirter : ah ça on est loin des paranormal romances ou des paranormal pornos ! ^^
* Il y a tout un côté serial policier car il est constamment sollicité par les forces de police, sauf qu'avec le women's lib le flic de choc assisté d'une consultante extérieure a été remplacé par le flic de choc assisté par un consultant extérieur: dans le duo Starsky & Hutch acariâtre Karrin Murphy (petite, ronde, blonde et expertes en armes à feu et en arts martiaux) a hérité de tout le côté action et que le sarcastique Harry Dresden (grand, maigre, brun et absolument pas taillé pour la stonba) a hérité de tout le côté réflexion, avec pour ne rien gâcher la journaliste Susan Rodriguez dans le rôle d'Huggy les bons tuyaux (à moins qu'il ne s'agisse de Toot-Toot du petit peuple ^^)...
* Il y a tout un côté pastiche de roman noir : une narration Hard Boiled, un détective privé blasé, des demoiselles en détresse par si innocentes que cela, des femmes fatales en veux-tu en voilà, des délinquants d'en haut fricotant avec les délinquants d'en bas, des autorités complices de tout cela sur ordre de l'autoproclamée haute et bonne société, et bien sûr une enquête prétexte à révéler les aspects les moins reluisants de notre société
* Il y a tout le côté urban fantasy et donc monster of the week, et c'est peut-être là que le bât peut blesser, car aux États-Unis l'urban fantasy est un genre encore plus stéréotypé que la high fantasy (car pour que les séries se poursuivent il faut élargir l'univers sans l'approfondir donc on passe essentiellement par le renouvellement du bestiaire) : les expériences des Scribblies de Minneapolis et les séries néo-gothiques d'Anne Rice ont été fondu dans la univers des Jeux de Rôles World of Darkness (Vampire : La Mascarade, Loup-garou : L'Apocalypse, Mage : L'Ascension, Wraith : le Néant, Changelin : le Songe, "Exterminateur : le Jugement, Momie : La Résurrection, Démon : La Chute, Orpheus) qui sont devenus le tronc commun du genre avant l'arrivée des proto Buffy (qui allaient donner naissance aux paranormal romances et aux paranormal pornos qui inondent le marché depuis pal mal d'années)… Il faut ajouter les ateliers d'écriture qui ont tendance à tout formater, les éditeurs qui ont tendance à tout marketiser, et Jim Butcher qui a toujours davantage été rôliste qu'écrivain (je l'ai pris plusieurs fois en flagrant délit d'inspiration rôlitique) à qui on a demandé de faire une chasseuse de vampire en mec, mais qui a préféré écouté les conseils de son mentor Deborah Chester… Ce n'est ni de la haute ni de la grande littérature, mais on s'en fout : dans un série populaire, il faut des personnages sympathiques, de l'action, du suspens, et des dialogues bien troussés remplis de punchlines de qualité et ça Jim Butcher sait très bien le faire malgré l'inévitable comique de répétition ! (d'ailleurs le plus grand respect à Grégory Bouet qui a dû s'arracher les cheveux ou s'éclater un max avec toutes ces blagues référencées et tous des jeux de mots intraduisibles qui m'ont bien fait rigoler, et j'en profite pour claquer le beignet à ces prétendus fins connaisseurs qui l'ont qualifié de tâcheron sans imagination)


Dans ce tome 1 intitulé Avis de tempête, Harry Dresden est fauché comme les blés et traîne sa misère quand il est contacté par une mystérieuse mère de famille pour retrouver son mari disparu ce qui l'amène à surveiller une garçonnière du middle-west par les yeux du petit-peuple… Mais il est aussi contacté par l'inspectrice Karrin Murphy des affaires spéciales de la police de Chicago qui a besoin de son expertise pour sur un double meurtre bien gore, sauf que les victimes sont un mafieux et une escort girl qui vont obliger Harry à enquêter du côté du parrain Johnny Marcone et de Bianca St. Claire la Madame Claude vampire… le tout sur fond de guerre des gangs entre trafiquants de drogues, puisqu'un nouvel arrivant sur le marché semble être un sorcier puisqu'il inonde la ville d'une substance surnommé « Troisième Oeil » liée à la magie !
Tout est prétexte à explorer l'envers fantastique de la métropole de Chicago et à présenter le plus rapidement possible Harry Dresden et les personnages qui vont et viennent dans sa vie mouvementée. Les rebondissements et les cliffhanger sont un peu téléphonés par Warden Morgan qui est l'Épée de Damoclès de la Blanche Confrérie, et les différentes tentative d'assassinats dont il est l'objet, mais le combat contre le Crapaud de l'Enfer, l'attaque du scorpion géant très Choc des Titans et l'assaut du labo magique du sorcier dealer valent leur pesant de cacahuètes. Les meurtres gores se poursuivent, et en naviguant d'une investigations à une autre Harry se demande pourquoi celui qui veut le tuer en sait autant sur lui : la péripatétienne experte engagée comme chauffeuse par un vieux couple en sait-elle plus qu'elle ne lui en a révélé ? Les épisodes du serial de Jim Butcher sont résolument courts, donc on pouvait craindre qu'il tourne autour du pot avant de passer à une épiphanie à la Docteur House faisant office de Deus Ex Machina, mais finalement les pièces du puzzle s'emboîtent pas si mal que cela et il n'y a pas de mal à se faire du bien en enchaînant les mésaventures du magicien loser ! ^^

PS: je suis tombé sur la boule de fiel crachée par Cédric Ferrand (ou de son compère blogueur, mais je mets les deux dans le même sac), et je me demande comment on peut être aussi méchant et aussi méprisant (sans doute un énième Odieux Connard sans humour et sans 2e degré)… Déjà en comparant tout ce qui bouge aux plagiats des deux best sellers du genre on sent que la critique va être bien journalistique donc bien à charge et donc bien hypocrite, mais pas de bol pour le dézingueur du dimanche Buffy a été crée après Dresden et sa diatribe croustillante dénichée sur wikipédia fait long feu puisque que c'est Deborah Chester et non Laurell K. Hamilton qu'il a pris comme modèle (et puis visiblement il n'est pas au courant du « grand basculement sexuel » de la série Anita Blake, donc il veut faire son malin mais il n'y connaît rien)… Mais bon le triste sire a été adoubé par les caïds de cour de récré bien de chez nous donc il doit être fier de lui !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Dans l’œil du cyclone

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum