David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Débat : optimates vs populares

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 13:44

@ Oncle Kiin

Justement, il m'arrive de me demander si, commercialement parlant, il ne serait pas devenu plus rentable de s'adresser aux "happy few littéraires" comme tu dis. Ne seraient-ils pas devenus, ces dernières années, plus nombreux que le "public populaire", qui lui aurait peu à peu disparu (ou en tout cas aurait connu une forte érosion) ?
Non, ils sont juste très actifs sur les réseaux sociaux c’est tout.
La forte progression des lecteurs bobos, c’est une vue de l’esprit : l’OCDE a démontré que la France est le pays où les classes aisées lisent le moins (elles sont tous passé par les filières scientifiques (sans embrasser pour autant des carrières scientifiques), ceci pouvait expliquez pas mal de choses).
La régression du public populaire ? oui et non
Le rayon polar & thriller marche toujours très bien, les ténors du roman historique à la française vendent toujours par palette, Musso et Lévy sont toujours bestseller…

Je n'en sais rien, hein, mais l'énorme succès de la Horde du Contrevent, par exemple, ça signifie peut-être quelque chose.
Grand succès dans le fandom de la SFFF certes (en encore le livre est clivant), mais pas au-delà !

Il y a un phénomène depuis dix ans autour de la "mouvance geek" : le geek et ses centres d'intérêts (parmi lesquels la fantasy) est devenu assez hype, ce qui est allé de pair avec un certain embourgeoisement social et culturel, alors que dans le même temps le public populaire, lui, se détournait de plus en plus de la lecture. (Surtout les garçons. Le public populaire féminin existe encore un peu, et il lit de la bit-lit.)
Complète vue de l’esprit ! voir ci-dessus…

Du coup, si le public acheteur est aujourd'hui constitué surtout d'étudiants branchés ou voulant être branchés, qui souhaitent lire des romans plus "élitistes"/"originaux"/whatever, c'est assez naturel que les éditeurs aillent vers leur cible, et proposent ce genre de livres.
Sauf que certains prennent leur cas pour une généralité. Ce n’est pas vrai du tout…

Toute cette ligne "indés de l'imaginaire", à mon avis elle existe pour une raison, et même si ces éditeurs sont certainement sincères dans leur démarche, ça repose aussi sur une réalité économique. Bref, je serais bien incapable de le chiffrer, mais j'ai tout de même l'impression que les lecteurs désirant lire des ouvrages plus "fancy" représentent désormais une part non négligeable du marché.
Les chiffres démontrent tout le contraire : si les bobos sont en extases si on dépasse les 2000 unités, des romans bien plus populaires approches les 100 000 unités.
Reste le démarrage canon de Même pas mort, mais entre l’excellente promo et le côté « il sort je l’achète de suite » pas sûr qu’il reste plusieurs semaines dans les charts.

Bien sûr, il y a dans cette évolution bourgeoise des goûts du public un aspect "miroir mon beau miroir", à savoir qu'on cherche à lire et à aimer des livres qui nous mettront un peu en valeur quand on en parlera en soirée ou sur les réseaux sociaux... mais il y a aussi une adéquation sincère entre les attentes littéraires profondes de ce public contemporain et ce qui est proposé dans ce genre "intello", "branché", etc., à destination des étudiants et employés/cadres du tertiaire.
Les bobos éditeurs parlent aux bobos lecteurs : cela ne va pas plus loin que cela.

Bon, ma manière de le dire sonne beaucoup plus condescendante que ce que je pense, mais je n'arrive pas à tourner ça mieux. Disons que tout ça est pour moi plutôt de l'ordre de la constatation et de l'analyse sociologique, mais je ne porte aucun jugement, et je suis content que les gens lisent et trouvent à lire ce qu'ils recherchent, quelles qu'en soient les raisons. Même si ces bouquins-là ne nous plaisent pas toujours, c'est aussi une manière de préserver la lecture et l'habitude de lire - une habitude que ce public-là pourra transmettre à la génération suivante, qui aura peut-être d'autres goûts.
Si seulement… pour l’instant en promouvant des bouquins chiants ils détournent / dégoûtent de la lecture plus qu’autres choses.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 13:56

ten.nikable a écrit:derrière le terme page-turner, on aime bien y mettre les lectures rapides d'été, les trucs sans prises de tête
Je trouve cela plutôt condescendant.
Pour moi un page-turner c'est un livre qui mise sur l'efficacité, avec beaucoup de suspens et beaucoup de rythme, construit pour toujours donner l'envie de lire 1 chapitre de plus... et pas un roman de gare aussitôt lu aussitôt oublié destiné à s'occuper sur la plage durant les vacances estivales.

Ainsi le cycle du Disque de Jade de José Frèches, en plus de dépeindre la Chine du 1er empereur, développe un réflexion intéressante sur la raison d'Etat utilisée pour totalitariser un pays entier.


Dernière édition par Albéric le Ven 30 Aoû - 15:14, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Dark schneider le Ven 30 Aoû - 14:19

Petit aparté justement au sujet des ventes :

http://thewertzone.blogspot.fr/2013/08/the-new-and-improved-sff-all-time-sales.html

Remarques : la liste date en fait de 2008, vaguement réactualisée depuis. Les chiffres ne sont pas précis : ça relève de l'estimation. Il y a sans doute des auteurs oubliés.

Je crois comprendre que parfois le chiffre donné ne correspond qu'à une partie de l'oeuvre (Asimov notamment).
Je ne vois pas ce que viens faire Georges Orwell dans ce classement.
Gemmell n'est que 60ème avec un score bas par rapport à d'autres, mais c'est surtout lié au fait qu'il vend peu aux USA...ce qui confirme d'ailleurs l'importance du marché US.
On notera le très bon classement de l'auteure de Guin Saga...juste dérrière Salvatore !
Pour revenir au Japon, la présence de quelques auteurs japonais qui ne sont quasiment publié que là bas prouve que c'est un grand pays de lecture.

Dans l'ensemble, on peut dire qu'il s'agit très largement d'auteur "populaire".

On attend de voir ce que va devenir l'éditeur Mnémos qui a décidé de mettre en avant le Mordred de Niogret (rien qu'en lisant l'extrait disponible, je fuis !).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 14:34

@ Dark Schneider

Ce classement il est américain ou mondial ? Car Kaoru Kurimoto avait vendu au Japon plus de 40 millions de tomes de Guin Saga avant l'an 2000... et là le chiffre tombe à 28 millions ?
David Gemmell a vendu plusieurs millions de tomes au Royaume Uni et dépasserait à peine le million dans le monde ?
Bref, les chiffres sont largement à revoir... mais donnent une bonne indication des tendances (Anne Rice avec Stephenie Meyer dans le top 10 !).
On voit que l'évolution comme quoi les romans bobos auraient le vent en poupe est une complète vue de l'esprit...

On attend de voir ce que va devenir l'éditeur Mnémos qui a décidé de mettre en avant le Mordred de Niogret (rien qu'en lisant l'extrait disponible, je fuis !)
Avec la direction tricéphale on avait 1/3 de trucs bobo, 1/3 d'auteurs francophones populaires et 1/3 de reprises anglo-saxonnes (allant du très bon au tout pourri, allez comprendre). Avec les nouvelle orientation on veut du bobo à tout-va : qui vivra verra !


Dernière édition par Albéric le Dim 4 Mai - 21:25, édité 1 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Dark schneider le Ven 30 Aoû - 14:52

Albéric a écrit:[justify]@ Dark Schneider

Ce classement il est américain ou mondial ? Car Kaoru Kurimoto avait vendu au Japon plus de 40 millions de tomes de Guin Saga avant l'an 2000... et là le chiffre tombe à 28 millions ?
David Gemmell a vendu plusieurs millions de tomes au Royaume Uni et dépasserait à peine le million dans le monde ?
D'autant que Gemmell évoquait un excellent niveau de vie le concernant. Niveau de vie qu'il n'aurait certainement pas atteint avec juste un million de vente sur l'ensemble de sa carrière.
Mais l'auteur du classement est anglais, je n'arrive pas à comprendre s'il parle que de chiffres au USA ou dans le monde. Mais de toute façon c'est clairement une estimation assez vague, mais suffisante pour savoir qui sont les gros vendeurs.

On notera le petit commentaire condescendant de la brève sur Nikable.ten. Faut dire que voire Salvatore aussi haut doit bien les vexer.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 15:00

On notera le petit commentaire condescendant de la brève sur Nikable.ten. Faut dire que voire Salvatore aussi haut doit bien les vexer.
Salvatore a toujours rencontré un public satisfait qui apprécie ses actioners d'héroïc fantasy. Oui cela ne vole pas très haut, mais l'auteur n'a jamais pété plus haut que son cul comme un Goodkind... Avec Salvatore on sait où on va parce que l'auteur ne prend pas ses lecteurs pour des jambons.
Mais cela, les bobos élitistes ne peuvent pas le comprendre...


Dernière édition par Albéric le Dim 4 Mai - 21:26, édité 1 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Sieben le Ven 30 Aoû - 15:15

Dark schneider a écrit:Petit aparté justement au sujet des ventes :

http://thewertzone.blogspot.fr/2013/08/the-new-and-improved-sff-all-time-sales.html
Ils sont où nos frenchy dans ce classement ?

Pierre Pevel, Michel Robert, Pierre Grimbert, René Barjavel, Pierre Bordage... ?

De toute façon, en faisant un raccourcis, se sont les journalistes des médias et de la presse qui font et défont les réputations, qui te disent quel auteur à le vent en poupe (et dont il faut absolument acheter le dernier bouquin). Globalement quand je regarde ce classement ce que je constate c'est que les bouquins qui se vendent le mieux sont ceux destinés à un jeune public: JK Rowling, Hunger Games, Percy Jackson, Meyer, tous les trucs avec des vampires. Donc les jeunes lisent, c'est bien. Après c'est plus par comportement moutonnier je pense, c'est triste mais bon.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 15:20

Sieben a écrit:Ils sont où nos frenchy dans ce classement ?
La France n'est pas un pays de lecture (c'est d'ailleurs l'un des pays développés où on lit le moins et on se fait griller par pas mal de pays émergents), d'où son absence du classement. CQFD.


Pierre Pevel, Michel Robert, Pierre Grimbert, René Barjavel, Pierre Bordage... ?
5 sujets à remonter ou à créer !  

JK Rowling, Hunger Games, Percy Jackson, Meyer, tous les trucs avec des vampires. Donc les jeunes lisent, c'est bien. Après c'est plus par comportement moutonnier je pense, c'est triste mais bon.
Sauf que le gros du lectorat de ces cycles est majeur et vacciné ! Donc iil faut revoir le raisonnent (les romans Young Adult sont accessibles au public des easy readers et des casuals readers donc rencontrent un plus grand succès populaire : Xavier Mauméjean l'a parfaitement compris avec la collection Pandore mais il s'est trompé de pays...)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Sieben le Ven 30 Aoû - 15:37

Albéric a écrit:

Pierre Pevel, Michel Robert, Pierre Grimbert, René Barjavel, Pierre Bordage... ?
5 sujets à remonter ou à créer !
Il faudrait déjà que je les lise avant.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 15:49

Sieben a écrit:
Albéric a écrit:

Pierre Pevel, Michel Robert, Pierre Grimbert, René Barjavel, Pierre Bordage... ?
5 sujets à remonter ou à créer !
Il faudrait déjà que je les lise avant.
T'es sérieux ? Tu n'as lu aucun d'entre eux ???
remarque je n'ai quasiment rien lu de Michel Robert.
Je connais encore mal Pierre Bordage, mais son cycle Wang c'est de la très came niveau SF uchronique !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Sieben le Sam 31 Aoû - 15:07

Albéric a écrit:T'es sérieux ? Tu n'as lu aucun d'entre eux ???
remarque je n'ai quasiment rien lu de Michel Robert.
Je connais encore mal Pierre Bordage, mais son cycle Wang c'est de la très came niveau SF uchronique !
J'ai lu "La Nuit des Temps" de Barjavel (excellent bouquin d'ailleurs). Il y a énormément de série qui valent le coup d’œil et j'ai pas toujours le temps de lire. Mais ces auteurs sont sur ma liste. Et souvent je lis autre chose que de la SFF. En ce moment je relis mes Bukowski. Puis je compte enchaîner sur "Un long chemin vers la liberté" de Nelson Mandela, histoire de connaître le bonhomme avant son trépas. Ensuite un peu de SF pour reprendre en douceur puis Negrete et "Le lion de Macédoine" de Gemmell. Gros, gros programme ensuite.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Sam 31 Aoû - 16:11

Pas de HS pour Barjavel, j'en parlerai dans les futurs sujets dédiés...

Je reviens sur le classement de the wertzone :
il est totalement bidon à l'arrivée !

Des best-sellers ne sont même pas dans le top 100 :
où sont passés les auteurs de pulps ?
(les dizaines de volumes de Doc Savage)
où est passé Edgar Rice Burroughs ?
où sont passés les auteurs SF de l'Âge d'Or ?
où est passé Arthur C. Clarke ?
où est passé Orson Scott Card ?
où est passé Dans Simmons ?
(ces 3 là ont largement dépassé les 10 millions de ventes)
où est passé Perry Rhodan dont chaque nouvel exemplaire se vend à 500 000 exemplaires rien qu'en Allemagne !
où sont passés les Howard, Moorcock, Leiber, Zelazny, Vance et cie qui sont réédités chaque année ou presque ?
où est passé Sanderson qui vend par palette ?
où est passé Jim Butcher qui vend par palette ?
où est passé Ryo Mizuno qui vend par palette ?
(on en est au 24e tome des Chroniques de Lodoss, et c'est loin d'être le seul cycle écrit par l'auteur !)
où sont passés les auteurs de conaneries qui ont vendus des charrettes des poches dans les années 1970 ?
où sont passés les auteures féministes qui ont vendus des charrettes de poches dans les années 1970 ?
où sont passés les maîtres de l'horreur Graham Masterson, James Herbert, Dean Koontz, Clive Barker et cie ?
...

Et ne me faites pas croire qu'une Robin Hobb n'atteigne pas les 2 millions de ventes : rien qu'en France où on lit très peu on titille G.R.R. Martin...
Tout cela est assez louche car très opaque !

Reste qu'on ne retrouve aucun des 100 livres de SFFF qu'il faut absolument avoir lu cités dans tous les classements bobos...


Et comme dirait Sieben : OMG Jules Vernes !


Dernière édition par Albéric le Dim 1 Sep - 22:30, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Dim 1 Sep - 14:56

Gillossen de ten.nikable a écrit:je souris en voyant que Gemmell dont on nous rebat les oreilles en France n'est pas si haut que ça, loin de là (J'ai choisi cet exemple au hasard ).
 
Va au diable gros faux-cul :
1) tout le monde sait que DG a été et est très mal distribué aux USA
2) DG a depuis longtemps dépassé le million au Royaume-Uni
3) DG a depuis longtemps atteint le million en Allemagne
4) DG se vend bien en Italie, en Russie, en Europe de l'Est, et s'est même vendu au Japon c'est dire !


Dernière édition par Albéric le Mer 4 Sep - 8:56, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Dim 1 Sep - 16:31

Et Mr persiste et signe :
Gillossen de ten.nikable a écrit:A ma connaissance, seule l’épée de Vérité l'a dépassé le million, sinon Bragelonne aurait justement communiqué dessus depuis longtemps.
Et justement, je n'ai pas cité Gemmell au hasard : en France, avec Légende et la place que lui a accordée Bragelonne, c'est devenu un phénomène, mais aux États-Unis, il était/est loin de faire l'actu.
 
Comme R. E. Howard, pourtant fondateur du genre, auteur de qualité mondialement connu et reconnu.

Je ne reviens pas sur la débilité de pointer du doigt les chiffres de vente de DG aux USA vu qu'il a été et est encore assez mal édité là-bas : c'est comme expliquer que Le Livre malazéen des Glorieux Défunts de Steven Erikson est un cycle moyen et surcôté en ne se basant que sur les chiffres de ventes en France...

Je préfère revenir sur la pertinence de comparer le Légende qui fut tête de gondole pour un nouvel acteur de l'édition SFFF en France parmi le marché pépère de la fantasy en 2000 avec le Légende édité petitement au milieu des années 1980 parmi les McCaffrey, Zimmer Bradley, Vance, Zelazny, Brooks, Eddings, Feist, Williams... C'est vachement comparable comme vous le voyez.

Et dire que les avis de ce "spécialiste" font la pluie et le beau temps, cela m'exaspère.
Et puis cette détestable manie de limiter la Fantasy mondiale à Paris et aux Etats-Unis, c'est de plus en plus insupportable : merci pour les auteurs et les lecteurs de SFFF Anglais, Canadiens, Australiens, Allemands, Espagnols, Italiens, Scandinaves, Slaves, Indiens, Chinois, Japonais, Coréens... (et encore je ne parle que de ce que je connais !)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Dim 4 Mai - 19:16


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Marv le Dim 4 Mai - 21:04

Albéric a écrit:
Et Mr persiste et signe :
Gillossen de ten.nikable a écrit:A ma connaissance, seule l’épée de Vérité l'a dépassé le million, sinon Bragelonne aurait justement communiqué dessus depuis longtemps.
Et justement, je n'ai pas cité Gemmell au hasard : en France, avec Légende et la place que lui a accordée Bragelonne, c'est devenu un phénomène, mais aux États-Unis, il était/est loin de faire l'actu.
Bientôt les seuls livres qu'il appréciera celui-là, ce sera ceux dont il assure la traduction française ...
avatar
Marv
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Sieben le Lun 5 Mai - 0:21


On se reconnait tous un peu dans son parcours jeunesse et les premiers émois avec la fantasy mais sinon l'article est un peu creux. Je me mets à la place du pékin qui n'y connait rien et qui s'intéresse au sujet. Tout ce qu'il va retenir c'est ça: "Imaginez un grand gamin de seize ans jouant aux petits soldats comme s'il s'agissait de Playmobils".

Donc il va garder en tête l'image d'adulescents un peu freaks sur les bords et continuer de penser que la fantasy, bah c'est un peu pour les neuneu quand même.

C'est marrant je n'arriverai jamais à m'expliquer cette défiance qu'ont les gens vis à vis de la fantasy ou même de la SF alors que se sont ces mêmes personnes qui vont voir au cinéma les spider-man et batman voire parfois des trucs pour le coup vraiment très très nul comme Sur la piste du Marsupilami. Parmi les plus gros succès de l'histoire du cinéma au niveau mondial on compte tout de même des:
Avatar, E.T., Star Wars, Harry Potter, le multiple oscarisé Seigneur des Anneaux, Le Cinquième élément et le TdF est plébiscité à la télévision.
Bizarrement ça ne pose jamais de problème de reconnaître la qualité de ces oeuvres lorsque c'est porté à l'écran, mais quand il s'agit de littérature tout de suite on range cela dans la catégorie "jeunesse", "pas sérieux", "t'as quel âge?!", "film pour ado".

Dans l'article il dit avoir lu Chrétien de Troyes, L'Iliade et L'Odyssée étant gamin ?! Faut en vouloir, dur d'aborder ces bouquins à cet âge là.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Lun 5 Mai - 11:01

Sieben a écrit:On se reconnait tous un peu dans son parcours jeunesse et les premiers émois avec la fantasy mais sinon l'article est un peu creux. Je me mets à la place du pékin qui n'y connait rien et qui s'intéresse au sujet. Tout ce qu'il va retenir c'est ça: "Imaginez un grand gamin de seize ans jouant aux petits soldats comme s'il s'agissait de Playmobils".
J'ai un peu peur que cette phrase soit là exprès pour ça malheureusement.

Sieben a écrit:C'est marrant je n'arriverai jamais à m'expliquer cette défiance qu'ont les gens vis à vis de la fantasy ou même de la SF alors que se sont ces mêmes personnes qui vont voir au cinéma les spider-man et batman voire parfois des trucs pour le coup vraiment très très nul comme Sur la piste du Marsupilami. Parmi les plus gros succès de l'histoire du cinéma au niveau mondial on compte tout de même des:
Avatar, E.T., Star Wars, Harry Potter, le multiple oscarisé Seigneur des Anneaux, Le Cinquième élément et le TdF est plébiscité à la télévision.
Bizarrement ça ne pose jamais de problème de reconnaître la qualité de ces oeuvres lorsque c'est porté à l'écran, mais quand il s'agit de littérature tout de suite on range cela dans la catégorie "jeunesse", "pas sérieux", "t'as quel âge?!", "film pour ado".
dans l'esprit des gens (et ce n'est pas faux) :
- personnages enfants = trucs pour enfants
- personnages adolescentes = trucs pour adolescents
- personnages adultes = trucs pour adultes
Avec ses quarteron de héros adolescents orphelins la Big Commercial Fantasy a donné beaucoup de bâtons pour faire battre le genre.
Mais bon, les articles soient disant sérieux qui basent leurs "analyses" à partir de leurs lectures de 2 ou 3 bestseller d'un genre sont ridicules et/ou menteurs...
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Dark schneider le Lun 5 Mai - 11:44

Sieben a écrit:
Dans l'article il dit avoir lu Chrétien de Troyes, L'Iliade et L'Odyssée étant gamin ?! Faut en vouloir, dur d'aborder ces bouquins à cet âge là.

Il parle de versions allégées, donc rien d'insurmontable. (et Chrétien de Troyes est très facilement accessible).

A part ça, je suis d'accord avec toi, Cet article est finalement très creux, pire, il ressasse tous les arguments habituels que l'on ressort à l'encontre des fans de fantasy. Donc à part une longue liste de référence...ce n'est pas très intéressant. Dès le début on est dans les clichés "j'habite à côté de la forêt de Brocéliande" : ouais super, il faut donc habiter à côté d'une pseudo forêt en toc pour avoir envie de lire de la fantasy. Le pire c'est la fin : "il faut avoir garder son âme d'enfant"... Mais bon, c'est un article de l'Express, faut pas en attendre beaucoup plus de ce journal.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Lun 5 Mai - 13:55

Comment démasquer un optimates ?
1) tu aimes la SF ? => ouais
2) tu as lu Dune de Frank Herbert ? => oui
3) c'est quoi ton tome préféré de Dune ?
=> les états d'âmes de Leto et les discussions philosophiques dans L'Empereur Dieu de Dune...

C'est un optimates qui ne dit pas son nom.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Lun 5 Mai - 14:16

Allez soyons constructif : quels auteurs / titres conseilleriez-vous à des easy readers populares ?


Je prends la main :

* En fantasy classique :
- la RdT de Robert Jordan
(parce que certains lecteurs lisent au poids)
- Le Cycle d'Ea de David Zindell
(parce qu'on retrouve la poésie tolkien sans les elfes, les nains, les peaux vertes et tout le tatouin)
- L'Arcane des épées de Tad Williams
(parce que c'est long et tolkienien mais de qualité)
- La Légende de Drizzt de R.A. Salvtore
(parce qu'on est sûr de retrouver un actioner Fantasy avec les valeurs du shonen classique)
- Les Révélations de Riyria de Michael J. Sullivan
(parce que cela se lit tout seul et qu'on retrouve l'esprit bon enfant des films de "La Dernière Séance" avec tout plein de trucs à la Dumas très sympa)
- Belgariade et Mallorée de David Eddings
(parce qu'on mélange fantasy épique et humour)
- Dragonlance de Margaret Weiss et Tracy Hickman
(parce qu'on transformé un novélisation de jdr en vraie saga là où d'autres transforme de vraies saga en novélisation de jdr)

* en fantasy néoclassique
- David Gemmell et ses westerns médiévaux
- Brent Weeks parce que son Spiderman fantasy est cool (L'Ange de la nuit) et que son Green Lantern fantasy est cool (Le Porteur de lumière)
- Jim Butcher, parce que le Codex Aléra c'est un peplum high fantasy avec des superhéros !
- Brandon Sanderson parce que mélanger comics et fantasy c'est fun (Fils des Brumes = X-Men + Dark Fantasy, Alliage de Justice = Batman & Robin + steampunk, Archives de Roshar = Ironman + high fantasy, Reckoners c'est même pas la peine de décrypter tellement c'est comics et son cosmere semble tirer de chez Marvel comics, DC comics ou mieux encore Crossgen comics...
- Vlad Taltos de Steven Brust (Alexandre Dumas meets la Sword & Sorcery)
- Garrett PI de Glen Cook (Raymond Chandler meets la Sword & Sorcery)
- Les Chroniques de Tramorée de Javier Negrete
(parce que c'est epic of the epicness !)
- Les Royaumes d'épine et d'os de Greg Keyes
ou quand la fantasy à intrigue verse dans l'horrifique

* En urban fantasy :
- Les Princes d'Ambre de Roger Zelazny
parce le dallas fantasy qui mélange récits arthuriens et gunfights à l'arme automatique c'est trop fun !
...
pour le reste de la mouvance, je ne peut rien dire qu'à j'en ai très peu lu (mais Oncle Kiin semblait avoir de bons tuyaux qu'il partagera avec nous à coup sûr quand il nous reviendra !)


A vous la parole !  


Dernière édition par Albéric le Dim 15 Juin - 6:26, édité 1 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Sieben le Lun 5 Mai - 23:47

Passe.

Personnellement je suis pas le mieux placé pour donner des conseils de lectures, moi-même étant un novice (j'ai pas lu la moitié des séries citées).

Je pars du principe que le nouveau qui s'intéresse à la fantasy a déjà des pistes de lectures en tête, des envies et des images bien précises en tête du genre de roman qu'il a envie de lire. Pas sûr que j'aurai accroché si ma première expérience avait été Eddings et le cycle de La Belgariade.


Moi ça passait d'abord par les films (Le Seigneur des Anneaux, Buffy contre les vampires, Dark Crystal, Conan le barbare, Star Wars, Xéna la guerrière, Hercule...) puis les BDs (Lanfeust de Troy, La Quête de l'Oiseau du Temps...).

Un quatrième de couverture bien chiadé, une belle couv', et je suis emballé. Alors autant commencé en prenant de bonnes habitudes: GEMMELL ! 
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Dim 11 Mai - 15:14

MEGALOCK a écrit:Par exemple, un livre comme Morwenna de Jo Walton (récemment sortie) qui aurait toute les raisons pour séduire un large public (même en france), aura certainement une carrière très confidentielle à cause de çà, manque de visibilité auprès du vrai lectorat qui lui est destiné.
Je réponds ici, mais je ne savais trop où le faire.
Qui est le vrai lectorat qui lui est destiné ?
Parce que le journal intime d'une ado handicapée qui a perdu sa soeur jumelle dans un accident et qui est harcelée moralement par sa propre mère... Je ne vois pas cela comme de la littérature d'évasion mais comme de la littérature dramatique et psychologique. L'éditer chez Lunes d'encre est une erreur car il pourrait toucher beaucoup plus de monde dans le rayonnage littérature générale ou lieu de "pourrir" dans le rayonnage SFFF où il fera bande à part avec les autres bouquins de "réalisme magique" qui parlent de tout sauf d'aventure.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Lun 9 Juin - 19:00

Fabien Lyraud a écrit:Quand à la fin des années 60 et début des années 70, les bien pensants se sont acharnés sur les comics américains et sur les pauvres éditions Lug, le fandom SF ne les a pas soutenu. Il ne se sentait pas concerné.
Quand dans les années 80 les mêmes bien pensant se sont acharnés sur les dessins animés japonais de SF, le fandom n'était pas là.
Quand dans les années 90 le jeu de rôles a été attaqué par les mêmes, encore une fois le fandom n'était pas là.
Quand un peu plus tard dans cette décennie les jeux vidéos ont été attaqué le fandom n'était pas là.

L'ironie du sort c'est que sans les comics, les dessins animés japonais et le jdr, la littérature de SF et de fantasy n'aurait pas été découverte par de nombreux jeunes de la génération X. Si aujourd'hui la SF existe encore c'est parce qu'il y a eu d'autres média qui ont servi de point d'entrée. Le fandom ne les a pas soutenu et aujourd'hui ceux qui viennent de ces média là se méfient du fandom et se situent bien souvent dans un fandom parallèle.
Si aujourd'hui les littératures de l'imaginaire arrive à des chiffres de vente qui se rapprochent de ceux de la poésie c'est parce que le fandom n'a pas su ferrer une partie de ces jeunes amateurs d'imaginaire, n'a pas su créer des concepts éditoriaux qui lui convenait, n'a pas su faire les ponts avec d'autres média. Pire ce sont des gens venus du jdr qui ont créé Mnémos, Nestiveqnen ou Bragelonne parce que le fandom SF n'avait pas compris les besoins de cette nouvelle génération. Aujourd'hui je ne pense pas que le fandom ai compris les désirs de la génération X en matière de littérature de l'imaginaire. Curieusement ceux qui l'ont compris sont de petites small press avec peu de moyens ( Rivière Blanche, Voy'el) et qui n'arrivent pas à transformer l'essai faute de moyens financiers. Bref les éditeurs qui ont pignon sur rue ont décidé que les jeunes geeks et que public qui connaît la SF par les autres média ne sont pas la cible privilégiée. Dommage. On passe à coté quelque chose.
D'autant plus que ces points d'entrée se font moins nombreux pour les ados d'aujourd'hui qui ont des centres d'intérêts loin de l'imaginaire. Et que pour développer le genre et augmenter les ventes de manière intéressante, bref pour survivre il faut que le fandom travaille, il ne peut plus se contenter de moissonner les germes plantés par les autres média parce qu'il n'a pas su dialoguer avec eux par le passé.
C'est vrai ça, qu'est-ce qu'ils ont fait pour la SFFF les donneurs de leçons qui n'ont cessé de prescrire des opinions ces 30 dernières années ?
ABSOLUMENT RIEN DU TOUT !  
Du coup elle valent quoi leurs opinions ?
ABSOLUMENT RIEN DU TOUT !  

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Débat : optimates vs populares

Message par Albéric le Ven 19 Sep - 19:40

Je ne savais pas où mettre cela :
Le reboot de Lone Wolf / Loup solitaire de Joe Dever a dépassé les 2 millions de téléchargements. Le projet Aon d'éditer en e-pub les 32 LDVELH de la série qui cartonne en anglais, en espagnol et en italien et qui va être prochainement traduite en russe (il se murmure qu'une version allemande voit le jour).
Et en France ? RIEN DU TOUT !


Dernière édition par Albéric le Mer 26 Nov - 22:58, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum