David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Dark schneider le Mar 27 Aoû - 23:48

Un topic pour parler d'un réalisateur très peu connu en occident mais qui a énormément fait pour le cinéma HK.

Chang Cheh (1923-2002) fut le réalisateur phare des studios Shaw Brothers. Sur les 800 films produits par la Shaw, Chang Cheh en a réalisé près de 100, c'est vous dire son importance ! Je ne vais pas vous raconter sa vie, certains l'ont fait bien mieux que je ne pourrais, avec en plus sa filmo : http://www.hkcinemagic.com/fr/people.asp?id=15. (Je vous conseille d'aller lire les dossiers consacrés à la Shaw Brothers sur ce même site, pour mieux comprendre le fonctionnement de ce studio, qui fonctionnait un peu comme une entreprise lambda).  

Les raisons pour lesquels j'adore ce réalisateur sont très simples : il utilise tous les codes que j'aime dans le cinéma héroïque, il y a souvent un côté Gemmelliens dans ces films, mais avec des éléments typiquement HK évidemment. Chang Cheh a donc essentiellement réalisé des films martiaux (en costumes ou non), dans les genres Wu Xia et Kung Fu pian, tirant en partie son influence de certains Westerns et Chambaras, mais en imposant clairement son style.

Ses films sont systématiquement très violents (pour l'époque), sanguinolent, bourrés d'acte de bravoure, viril, un brin machiste voire misogyne (mais il y a des exceptions, mais ça n'en reste pas moins son plus gros défauts). Le tout, pour un cinéma toujours très esthétique, tant qu'il en avait les moyens. Chang Cheh prenait un malin plaisir à faire souffrir et mourir ses héros dans d'atroces souffrances : ce n'est pas rare dans le ciné HK que les héros meurent à la fin, mais rarement avec une mise en scène aussi grandiloquente que celle de ce réalisateur.
Sa filmographie est un véritable vivier de film d'aventure et d'arts martieux, et aussi parfois un peu de fantasy asiatique, avec donc toujours des notions de don de soit, de dépassement, d'héroïsme..des personnages allant du "loyal" au "chaotique" mais pratiquement tout le temps "bon" (à quelques exceptions près, quelques "neutres" aussi chez le Cheh).

On peut diviser sa carrière en quatre partie :

- l'âge d'or de 1965 à 1973, qui correspond à l'époque où il dispose de budget conséquent et soigne ses films. La plupart de ses chef d’œuvres sont de cette époque, essentiellement des iflms de sabres.
- la période Shaolin de 1974 à 1977 : Cheh se met à réaliser pléthores de films ayant pour thèmes les moines Shaolin. Il dispose désormais de moins de budget et doit partir à Taïwan. Il y a du très bon, du bon, et du moins bons. Mais aussi d'autres films qui sortent du thème Shaolin.
- La période Venom de 1978 à 1982 : les venoms sont une troupe d'acteur qu'il a ramené de Taïwan. Il réalisa alors de très nombreux films et devint clairement surproductif. Mais malgré le manque de moyens évident (les films sont désormais presque entièrement tourné en studio), il réalisa encore quelques films très efficaces.
- La fin de 1983 à 1993 : peu de film pour cette période médiocre. Il devint ensuite trop faible physiquement pour réaliser des films.

A noter que John Woo, maitre du polar HK des années 80, a fait ses armes auprès du Cheh et lui doit énormément.

Chang Cheh était également un découvreur d'acteur hors pair !

Voici donc la liste des films que j'ai vu, avec une petite note indicative (pas forcément définitive, mais grosso modo les 5/5 sont pour moi les chef d’œuvres qu'il faut voir absolument, les 4/5 sont également quasi-indispensable) :

The Magnificent Trio (1966) : 3
The Trail of the broken blade (1967) : 3
The Assassin (1967) : 4
One Armed Swordsman (1967) : 5
Golden Swallow (1968) : 5
Return of the One-Armed Swordsman (1969) : 4
Dead End (1969) : 4
The Flying Dagger (1969) : 2
Have Sword, Will Travel (1969) : 4
The Wandering Swordsman (1970) : 3
Vengeance! (1970) : 5
The Heroic Ones (1970) : 3
The New One-Armed Swordsman (1971) : 5
King Eagle (1971) : 3
The Duel (1971) : 4
Duel of Fists (1971) : 3
The Deadly Duo (1971) : 3
The Anonymous Heroes (1971) : 3
Boxer from Shantung (1972) : 5
The Angry Guest (1972) : 2
Four Riders (1972) : 3
Man Of Iron (1972) : 3
The Water Margin (1972) : 2
Delightful Forest (1972) : 2
The Blood Brothers (1973) : 4
The Pirate (1973) : 3
Iron Bodyguard (1973) : 2
Heroes Two (1974) : 2
Men from the Monastery (1974) : 1
Five Shaolin Masters (1974) : 3
The Savage Five (1974) : 3
Na Cha the Great (1974) : 2
All Men are Brothers (1975) : 3
Marco Polo (1975) : 2
Boxer Rebellion (1975) : 3
Les Disciples de Shaolin (1975) : 4
Seven Man Army (1976) : 4
Shaolin Temple (1976) : 4
Chinatown Kid (1977) : 4
5 venins mortel (1978) : 2
Crippled Avengers (1978) : 3
La Fureur Shaolin (1978) : 4
The Kid with the golden arm (1979) : 3
Ten Tigers of Kwangtung (1979) : 2
The Rebel Intruders (1980) : 3
Sword stained with royal blood (1980) : 4
Five Elements Ninjas (1982) : 2
House Of Traps (1982) : 3
Shanghai 13 (1984) : 2

Je continue encore a visionné régulièrement ses films, j'ai encore pas mal de trucs à découvrir. Je posterai ensuite des commentaires sur chaque films dans ce topic, pas de véritables reviews car ce serait trop laborieux.


Dernière édition par Dark schneider le Mar 6 Jan - 11:44, édité 1 fois
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par JMtimba le Mer 28 Aoû - 10:07

Beau topic en tout cas pour moi, ignard du cinéma HK, merci!
avatar
JMtimba
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Dark schneider le Mer 28 Aoû - 11:55

Tu sais, beaucoup d'amateurs de ciné HK ne connaissent pas bien sa filmo. Et même chez les amateurs français de cinéma HK Oldschool, il est souvent mésestimé en comparaison de certains autres réalisateurs (Chu Yuan, Le sifu Liu Chia Liang). Notamment concernant sa série des Venoms. De l'autre côté de l'atlantique (USA) c'est l'inverse : on préfère les virevoltants et très divertissants Venoms aux films très pédagogue de Liu Chia Liang.

Pendant longtemps ces films n'ont pas été visibles, ou dans des copies désastreuses. Par bonheur, tout le catalogue Shaw Brothers fut restauré en 2003/2004, et on peut donc voire ces films dans une qualité parfaite, et même bien plus flamboyantes qu'à l'origine (ce qui a tendance à rendre le côté artificiel des décors studios plus visibles). En revanche, seul une minorité de films de la Shaw Brother a été édité en France en DVD, et depuis 3 ans la politique est de diffuser les nouvelles sorties uniquement en VOD (avec un choix de catalogue complètement nawak, privilégiant les médiocres films érotiques de la firme, racolage quand tu nous tiens...).

Allons-y pour une première volée de critiques en cing lignes :

The Magnificent Trio (1966) : un Wu Xia d'aventure qui a le charme des films d'antan. UN brinf naïf et dont le bur est avant tout de distraire. Il s'agit en fait d'un remake d'un chambara japonais. Un bon film d'aventure qui remplit largement son contrat et qui introduit déjà un peu de tragédie. Jimmy Wang Yu devient l'acteur fétiche de l'ogre, mais il reste encore juvénil dans son interprétation, contrairement à son acolyte Lo Lieh, bourré de charisme avec une pure tronche de badass !
Ce film peut constituer une très bonne porte d'entrée pour découvrir ce réalisateur.

Le trailer en chinois :
Spoiler:

(film dispo en DVD en VOSTFR)

The Trail of the broken blade (1967) : on reprend à nouveau Jimmy Wang Yu dans le rôle titre pour ce film d'aventure Wu Xia un brin suranné avec une romance mise en avant. Néanmoins, on accentue le côté tragique (et qui dit tragique chez l'ogre dit violence et gore), et l'aventure est rythmé et se suit sans déplaisir. Pas essentiel mais plaisant.

Je n'ai pas trouvé de trailer. Film uniquement dispo en VOSTA :
Spoiler:

One Armed Swordsman (1967) (aka Un seul Bras les tua tous) : Film mythique ! Plus gros succès du Wu Xia Pian à l'époque, un film à l'influence considérable à Hong Kong. Une histoire superbe racontant la vie d'un épéiste super doué mais qui se verra lâchement amputé d'un bras de la part d'une prétendante jalouse et éconduite. S'en suit ensuite une histoire passionante où notre héros va devoir apprendre à se battre avec un seul bras et devra refouler des désirs de vengeance tout en combattant un grand méchant psychopathe. C'est la consécration en star de l'acteur Jimmy Wang Yu, dans un rôle de héros qui se surpasse. Sa prestation est excellente et le film très soigné visuellement (la scène de l'amputation est magnifique!). Un must à voir absolument.

Trailer :
Spoiler:

(film dispo en dvd doublé en français).

The Assassin (1967) : c'est clairement un Chambara à la Hong Kongaise ! On continue dans le grandiose avec cette histoire d'assassin tourmenté. Rythme lent,beaucoup de dialogue, romance et quête d'identité, final ultra sanglant et grandiose. Bref, un grand film, mais faut aimer le rythme lent des chambaras. Toujours Wang Yu dans le rôle titre, qui devient de plus en plus badass et macho.

Trailer :
Spoiler:

(film trouvable en VOSTF fansub, mp pour plus d'info).

Golden Swallow (1968) (aka le Retour de L'Hirondelle d'or) : C'est une suite d'un fameux film : "L'Hirondelle d'Or" (Come drink with me). Mais cette suite surpasse le 1er opus à tous les niveaux ! Encore un film totalement indispensable avec de nouveau Wang Yu dans le rôle principal, plus badass que jamais, plus fort que jamais. Il campe un chevalier d'un blanc immaculé (rôle qu'il reprendra souvent par la suite) mais tourmenté, amoureux transi de l'Hirondelle d'or (Cheng Pei Pei), et rival du toujours excellent Lo Lieh. Comme d'hab, la fin est ultra violente et sanglante, mais une fois de plus mangifique. Un des scénario les plus profonds de Chang Cheh et une réalisation à l'avenant. Vraiment indispensable.  

Le trailer qui envoie du bois :
Spoiler:
(film dispo en DVD  VOSTFR).

Return of the One-Armed Swordsman (1969) (aka le Bras de la Vengeance) : une suite directe du premier opus avec les mêmes personnages. Cette foi-ci c'est un pur divertissement pour geek amateur de shonen et de comics. Notre Sabreur Manchot, plus fort que jamais, est confronté à une bande d'assassin dirigée par 8 combattant hors pair. Il devra les défaire un par un. Du pur divertissement très bien ficelé (mais sans la profondeur scénaristique du 1er), très très efficace et toujours violent. Encore un film réalisé avec pas mal de moyen (bien que certains trucages soit visibles, c'est l'époque où Chang Cheh utilisait parfois les câbles pour les chorégraphies). Très recommandable.  

Trailer :
Spoiler:
(film dispo en DVD doublé en français)


The Flying Dagger (1969) : un film mettant en avant l'acteur Lo Lieh. Un scénario qui reprend un peu celui de Golden Swallow. C'est un peu longuet et l'ennui pointe le bout de son nez malgré un très bon duo d'acteur (Lieh donc, mais aussI Cheng Pei Pei). Malheureusement, la technique de combat de LO Lieh à base de jet de dagues est peu intéressante visuellement, ça plombe le film. Loin d'être un navet cela dit, mais à réserver aux fans du réalisateur.

Trailer :
Spoiler:

(film trouvable en VOSTFR fan sub).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 12:31

Merci pour la présentation et le topic.
L'Âge d'Or HK je connais très mal.


J'ai vu La Rage du Tigre. J'avais beaucoup aimé.
Tous les justiciers se cassent les dents sur le supervilain : comment vaincre une arme triple avec seulement 2 bras ?
Le héros doté d'1 bras va trouver l’énigme.
Et quel carnage final !!!

Et puis l'archétype du jeune héros arrogant qui doit trouver la sagesse après avoir été vaincu et brisé est bien fichue : avec ce passage du noir au blanc on croirait Luke Skywalker (autre archétype du héros) !

Autre atout, le gros remix des bandes son des années 60/70, notamment Lalo Schiffrin.


Dernière édition par Albéric le Sam 31 Aoû - 14:44, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Dark schneider le Sam 31 Aoû - 14:42

Ah ça, la musique c'est quelques chose dans le cinéma HK de l'époque... c'est du recyclage mais sans autorisation, le respect des droits d'auteurs ils ne connaissaient pas.

Amusant, aujourd'hui le site cinémasie à fait une brève sur un commentaire que j'ai posté sur leur site, ça causait justement de la musique : http://www.cinemasie.com/fr/menuSec.php?edito_date=1377892117

(le visiteur "Francky" c'est moi). sympa.
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Wong Fai Hung le Jeu 26 Nov - 5:11

Salut je suis un fan des venomz comme beaucoup

je me demande si les films mentionnés sont sous titrés
avatar
Wong Fai Hung

Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Wong Fai Hung le Jeu 26 Nov - 5:38

quelqu 'un a vu the black tavern
avatar
Wong Fai Hung

Date d'inscription : 26/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Albéric le Jeu 26 Nov - 6:38

Wong Fai Hung a écrit:Salut je suis un fan des venomz comme beaucoup

je me demande si les films mentionnés sont sous titrés
Salut,
pour Les Cinq Venins c'est sûr...
pour les autres je ne sais pas...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Dark schneider le Sam 28 Nov - 11:23

Certains sont disponibles en VF, d'autres en VOSTFR officielles, d'autres en VOSTFR Fan trad (des trad de qualité), et pour le reste il y a les VOSTA facilement trouvable (et vu les scénar de ces films, pas besoin d'avoir une licence d'anglais pour comprendre les sous-titres).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Chang Cheh : l'Ogre de la Hong Kong

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum