David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Aller en bas

White Square Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Derfel le Mer 7 Aoû - 15:40

 

RÉSUMÉ :
For Gaius Octavian, life has been one long battle. Now, the end of all he fought for is close at hand. The brutal, dreaded Vord are on the march against Alera. And perhaps for the final time, Gaius Octavian and his legions must stand against the enemies of his people. And it will take all his intelligence, ingenuity, and furycraft to save their world from eternal darkness.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Albéric le Mar 26 Déc - 9:52


Résumé tome 6 : La Furie du Premier Duc
Pour Gaius Octavien, la vie est une lutte de tous les instants. En combattant d’anciens ennemis, en forgeant de nouvelles alliances et en affrontant la corruption qui menace son pays, il est devenu un stratège légendaire et un chef respecté... ainsi que le Premier Duc légitime d’Aléra.
À présent, tout ce qu’il a juré de protéger est près de succomber. Les redoutables vordes sont en marche, profitant du chaos pour semer la discorde parmi les Aléréens, et forçant ceux qui leur résistent à se réfugier en marge du royaume.
Pour la dernière fois peut-être, Gaius Octavien, à la tête de ses légions, doit faire face à l’ennemi. Et il lui faudra employer toute son intelligence, son ingéniosité et ses talents de furifèvre pour préserver le monde des ténèbres éternelles...


« La digne conclusion de la saga. » - Booklist
« Une intrigue palpitante. » - Publishers Weekly
« Une admirable apothéose ... les fans de la saga seront ravis. » - Genre Go Round Reviews
« Jim Butcher n’a pas son pareil en matière de rythme. Cet ouvrage représente l’apogée narrative de la série, faisant monter la tension jusqu’aux dernières pages, qui offrent un épilogue captivant et parfaitement maîtrisé. » - Born Reader
« Le talentueux Jim Butcher octroie à tous ses fans, qui l’attendaient avec impatience, la pièce maîtresse de son œuvre. Le rythme haletant des combats ne faiblit jamais. Bravo, Mr. Butcher ! » - RT Book Reviews

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Albéric le Dim 25 Mar - 20:36

A l'image de la saga Harry Potter, ici les lecteurs grandissent avec le héros : dans les tomes 1 et 2 nous découvrions l'univers du Codex Alera, ses intrigues et ses complots opposant super-héros et super-vilains, à travers les yeux d'un héros adolescents orphelins sans pouvoir aucun, et les tomes 3 et 4 ce dernier montait en grade pour défendre une société libre, égale, fraternelle et multiculturelle dans un monde autoritaire, inégalitaire, intolérant et mono-culturel, qui entre isolationnisme et impérialisme faisait la part belle au racisme, au suprématisme, au sexisme et à l'esclavagisme (toute ressemblance avec les USA n'étant évidemment aucunement fortuite !). Et dans ce tome 6, c'est quitte ou double : la rédemption ou la damnation, car après avoir fait face à Magnéto, nos héros font face à Apocalypse !

Le Premier Duc Gaius Sextus est tombé avec sa capitale bien aimée d'Alera Imperia, non sans emporter avec lui les armées vordes dans la mort... Mais il suffit à leur reine d'attendre l'arrivée à maturation d'une nouvelle génération de chair à canon : le temps de l'humanité est écoulée (remember Dagor Bragollach) et les derniers bastions de la liberté sont désormais tous en état de siège (remember Nírnaeth Arnoediad)... Pour que l'espoir demeure, les Aléréens se lancent dans une double course contre la montre !
Le Haut Duc Attis Aquitaine est l'enclume ! Adopté par le Premier Duc avant son baroud d'honneur, il rassemble avec Antillus et Phrygus ralliés à sa cause par Dame Isana la plus grand armée jamais vue en Alera, soit 30 légions composée de 200000 soldats... à charge pour lui de tenir avant l'arrivée des renforts !
Le Princeps Gaius Octavien est le marteau ! Petit-fils légitime du Premier Duc qui revient du continent damné de Canéa, il doit traverser au pas de course le continent ravagé et occupé d'Alera... à charge pour lui d'arriver avant que son frère par adoption ne tombe face à l'ennemi !
La reine vorde a fait ses calculs : avec ses hordes d'arachnides protéiformes, elle a largement le temps de d'écraser l'un avant de détruire l'autre... Mais elle a oublié que Tavi a vécu sans aucun pouvoir avant d'obtenir le pouvoir absolu : il est plus rusé qu'un renard, inspiré par les mânes de son lointain ancêtre dénommé Caius Julius Caesar, et plus ouvert d'esprit que l'ensemble de ses concitoyens réunis, il arrive au combat entouré des Vargs et des Hommes des Glaces naguère honnis et maudits...
Au final, tout finit là où tout a commencé : les Aléréens et les Marats autrefois ennemis sont désormais alliés et tout va se jouer à la Troisième Bataille de Calderon... De l'action, de l'action, et encore de l'action : voici un véritable page-turner qui ne déçoit jamais ses lecteurs ! On alterne les POVs des 3 camps pour aménager des pauses dans les scènes de baston et de bataille qui n'en finissent plus de nous amener dans l'over the top !!! Et pour ne rien gâcher le sauveur super-héroïque ne combat pas plus seul mais en couple ^^, et c'est ensemble que « père » et « mère » affrontent leur progéniture mutante qui ambitionne de dominer le monde entier...

J'ai adoré les points suivants :
Spoiler:
- Jim Butcher connaît David Eddings par cœur... donc les chamailleries entre Tavi et Khitaï sont cool et fun ^^
- Isana et Araris servent d'otages à la reine vorde, et la première rivalise de machiavélisme et le deuxième rivalise d'héroïsme
- Amara est une fois de plus en opération commando, mais pour une fois Bernard dépasse le rôle d'homme au foyer, mieux encore il a le beau rôle en tant qu'organisateur des défenses de Calderon
- Ehren le Curseur cache bien son jeu : « Messire Attis Aquitaine vous voulez jouer à ce jeu-là, et bien moi aussi... » ^^
- cool, il a du buddy movie avec les duo Valiar Marcus le vétéran légionnaire / Sha le chasseur canim et Antillus / Phrygus… Il y a vraiment de bons dialoguistes dans la fantasy américaine ! ^^
- ah, Invidia continue d'être la cible d'un bon paquet de twists diaboliques... retire ton masque, Mystique du xmenverse ^^
- waouh le tout pour le tout des Hauts Ducs et des Hautes Duchesses contre la reine vorde vaut largement son pesant de cacahuètes au vu de l'avalanche de trucs epicness to the max qu'il met à contribution...
- ces pourritures d'homines crevarices et autres connards imbus d'eux-mêmes continuent leurs petits games of thrones à la con alors que les jours de la civilisation sont comptés... La manière dont Khral le théocrate suprématiste de Canéa et Valérius le ploutocrate suprématiste d'Aléra se sont éjecter du jeu est absolument réjouissante !
- la reine vorde est moins proche de la reine borg dans Star Trek que de Reiko Tamura dans Kiseiju / Parasite, ce qui nous offre de magnifiques réflexions sur le Choc de Civilisation (je recommande toujours le manga culte d'Hitoshi Iwaaki, véritable bijou de narration mélangeant intimement thématiques écologistes, humanistes et super-héroïques)
- l'auteur continue dans la veine antisystème ! Tous les acteurs du récit ont le même discours : « Concitoyens plébéiens on s'est foutu de votre gueule depuis toujours, faites au mieux, survivez et vous ne pourrez être que pardonnés quels que soient vos choix et vos actes... Concitoyens patriciens vous vous êtres goinfrés depuis toujours, alors c'est le moment de vous bouger le cul ou on vous le bottera jusqu'à ce que mort s'ensuive ! »... C'est vrai ça, quand tout va bien les prolétaires trimes pour que les ploutocrates se goinfrent (aka la privation des bénéfices), et quand tout va mal les prolétaires triment encore plus pour que les ploutocrates soient épargnés (aka la socialisation des pertes), pire les nantis se planquent et envoient les sans grades au casse-pire à leur place !

Mais je suis resté sceptique sur les points suivants :
Spoiler:
- oui ce n'est ni de la haute littérature ni de la grande littérature... tant mieux, tant pis ? (encore que le chapitre 45 et tous ses mini-POVs entremêlés se finissant tous par la mention « bientôt » soit vachement bien fichu !)
- Alera l'immémoriale démiurge indigène sert plus de mentor magicien qu'autre chose : Merlin, Yoda ou Pat Morita faites votre choix... Devait-on accorder autant de pages à une entité dont on aurait pu se passer ?
- où sont passés les liseuses d'âmes au cœur du tome 5 ? ici l'idée a été oubliée et c'est comme si elle n'avait jamais existé...
- de l'action, de l'action, et encore de l'action c'est bien mais passé un cap il devient difficile de mettre en place un climax en bonnes et dues formes... Le grand final a sur moi moins bien marché qu'il n'aurait dû !
- retour en grâce des membres de la confrérie des mauvais mutant Aldrik et Odiana... c'est dommage de leur offrir un droit de quota de flashback pour aussi peu les utiliser ensuite dans les bastons super-héroïques
- finalement on ne s'est pas trop quel est le lien qui unit Tavi à Khitaï et quel est le lien qui les unit tous les deux à la reine vorde qui les considère comme ses géniteurs et ses parents...
- on en fait beaucoup sur Valiar Marcus, alias Fidélias, démasqué et condamné avant d'être pardonné... J'ai déjà vu cela, et parfois en mieux (chez Raymond Feist en plus ^^), mais l'aboutissement de tout cela est absolument réjouissant !
- finalement pas mal de thématiques Science Fiction sont ici mises à contribution dans une série Fantasy... Les portes entre les mondes, les liens psychiques et symbiotiques entre colons humains et indigènes non humains, l'accession à la conscience d'agglomérats de forces naturelles, la guerre des mondes entre intelligences individuelles et intelligences collectives… C'est presque dommage que tout cela servent de toile de fond à l'intrigue !


J'espère que Jim Butcher pense à une suite, parce que j'ai bien envie de voir évoluer le monde monde créé par les survivants de l'Armageddon ici mis en scène ! (Varg au Sénat, le Mur loué aux Hommes des Glaces.. MDR ! ^^)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Oncle Kiin le Lun 23 Avr - 19:08

Belle critique !
J'ai beaucoup aimé également, on peut dire que ça finit en beauté. A part Bernard et Amara (qui m'agacent depuis au moins deux tomes, de toutes façons - enfin je les déteste pas non plus mais leurs passages sont souvent en-dessous du reste, et leur romance lourdingue), j'ai tout aimé :) Super batailles, bon dialogues, personnages attachants, la totale.
C'est pas parfait, mais ça ne l'a jamais été : cette série a toujours brillé davantage par le plaisir complice qu'elle inspire et son enchaînement de séquences sympa que par sa grande cohérence ou une intrigue aux petits oignons. Il y a quelques trous, quelques trucs inachevés ou pas bien expliqués, de très bonnes idées jamais reprises ou développées par la suite... malheureusement ou heureusement, je m'en doutais, et je n'ai donc pas été déçu. Le Codex Aléra, c'est avant tout du fun, et sur ce plan-là j'ai été servi !
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Albéric le Mar 1 Mai - 19:57

Varg retourna à son livre, un antique ouvrage datant apparemment de la préhistoire aléréenne. Tavar avait précisé qu'on ignorait quelles parties du livre étaient authentiques et quelles parties avaient été ajoutées au fil des siècles. Cependant, s'il était ne serait-ce qu'à moitié véridique, alors le maître de guerre aléréen qu'il décrivait était très compétent, bien qu'un peu arrogant. Il était évident que ses Mémoires avaient influencé les stratégies et les tactiques des légions aléréennes. Néanmoins, songea Varg, il n'était pas certain que Tavar aurait eu la moindre leçon a recevoir de ce fameux « Jules ».
mdr

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Derfel le Lun 14 Mai - 22:43

Il me reste une centaine de pages à lire. certainement le meilleur roman que j,ai lu depuis longtemps. Beaucoup de personnages, mais très bien typés, et faciles à reconnaître. De l'action et de l'action, et c'est tellement bien articulé avec des surprises de ouf. Sérieusement, une hexalogie à lire absolument. Le tout début est un petit peu laborieux, mais faut s'accrocher, ça en vaut vachement le coup.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Derfel le Mar 15 Mai - 16:24

Albéric a écrit:
J'espère que Jim Butcher pense à une suite, parce que j'ai bien envie de voir évoluer le monde monde créé par les survivants de l'Armageddon ici mis en scène ! (Varg au Sénat, le Mur loué aux Hommes des Glaces.. MDR ! ^^)
Selon Jim Butcher, la série est complétée et il n'y aura pas de suite.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Albéric le Mer 16 Mai - 18:10

Derfel a écrit:
Albéric a écrit:
J'espère que Jim Butcher pense à une suite, parce que j'ai bien envie de voir évoluer le monde monde créé par les survivants de l'Armageddon ici mis en scène ! (Varg au Sénat, le Mur loué aux Hommes des Glaces.. MDR ! ^^)
Selon Jim Butcher, la série est complétée et il n'y aura pas de suite.
Moi j'ai lu que si la série était terminée, l'auteur ne s'interdisait pas de retourner à l'univers qu'il a crée ^^

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Derfel le Ven 18 Mai - 21:03

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:
Albéric a écrit:J'espère que Jim Butcher pense à une suite, parce que j'ai bien envie de voir évoluer le monde monde créé par les survivants de l'Armageddon ici mis en scène ! (Varg au Sénat, le Mur loué aux Hommes des Glaces.. MDR ! ^^)
Selon Jim Butcher, la série est complétée et il n'y aura pas de suite.
Moi j'ai lu que si la série était terminée, l'auteur ne s'interdisait pas de retourner à l'univers qu'il a crée ^^
J'espère qu'il le pense vraiment. La reconquête de la Canea serait épique.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, La Furie du Premier Duc

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum