David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Lun 2 Sep - 19:59

Albéric a écrit:
Niveau worlbuilding malgré l’habillage antiquisant, on est plus près de La Charge des tuniques bleues que de La Dernière Légion.

Du coup pourquoi vouloir faire du peplum alors que cela respire le bon vieux western ?
Franchement ? La frontière, les exploitations, les pionniers, la garnison fortifiée, la nature sauvage, la menace indigène…
Quant aux Marats : ils sont jugés barbares, ils sont proches de la nature, ils ont des animaux totems, ils sont divisés en clans rivaux, ils ont un sens de l’honneur bien particulier basé sur les épreuves de courage, ils scalpent les ennemis vaincus au combat… On aura facilement reconnu les peaux-rouges de western !

On repend l’idée classique de l’univers ou tout le monde est doté de pouvoirs héréditaires.
On reprend l’idée déjà usitée du héros dépourvu de pouvoirs alors que tout le monde en a un.
Peu importe ces concepts sont très cool.

Le vieux routard se doute très rapidement que l’orphelin adolescent est issu d’une noble lignée… sifflote
(D’autant qu’à aucun moment du roman on n’évoque l’identité de ses parents : c’en est presque douteux !)

Au rayon des trucs qui vont un tiquer quand même :
- des naïvetés :
les super espions qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez…
Isana quasi télépathe qui ne voit jamais les problèmes arriver…
- des facilités
finalement il sert à quoi Tavi le gros boulet naïf gentil tout plein ? à passer par la case héros ado orphelin ???
rien d’enquiquinant pour un easy reader, mais le récit aurait pu se passer de lui… je crois qu’on y aurait gagné
les supervilains prétentieux tirés des comics, le rôle de Doroga, whodunits & révélations… sont un peu forcés
- des suspensions d’incrédulité
Le Premier Duc qui confie une mission d’importance à une super espionne adolescente naïve…
l’alternance moments fleurs bleues avec Tavi / Amara et passages BDSM à la Goodkind avec Isana / Odiana
- des trucs mal fagotés
les intrigues villageoises ne sont ni très bien explicitées ni très bien raccordées à l’ensemble
la grosse baston finale est pas super lisible faute de vision d’ensemble
À mon tour maintenant ...

Le début du roman est effectivement très lourd, trop lourd, l'auteur voulant tout mettre en place trop vite, mais ça se tasse assez rapidement.

Le lien avec les indiens d'Amérique est assez évident quoique Butcher nous bluffe un peu en ne mettant pas en avant plan les Marats à chevaux.  

Tavi est un personnage central; de la saga, il faut prendre en considération qu'on ne précipite pas son importance. Après touts, il reste quelques 3000 pages à lire.
Attention, Spoiler:
Tavi pour Octavien, le fils du Princeps
Qui a dit que Tavi n'avait pas de pouvoirs ???

En ce qui a trait aux super espions, tu juges trop vite car il y a des agents doubles, voire triples. Il faut laisser le temps au récit de se dérouler dans les tomes subséquents pour pleinement juger des tenants et aboutissants de chacun.

Isana a beau pouvoir lire dans les pensées, plusieurs Aléréens ont la capacité de les voiler et de les cacher aux aquafèvres. De plus, comme c'est douloureux pour Isana (elle n'est pas la seule avec ce problème), un mécanisme de défense bloque souvent les sentiments d'autruis. C'est expliqué plus loin dans les autres romans.

BEAUCOUP de révélations et de faits vont démontrer la côté logique des choix de Butcher, il suffit de laisser l'histoire suivre son cours, beaucoup plus complexe que ne le laisse croire le premier tome.

Amara n'est pas une espionne adolescente et naïve, on le croie au début, on désenchante plus tard. C'est un Curseur, mature, très intuitif et plein de ressources. Le côté adolescent va vite fondre comme neige au soleil.  

Odiana me fait kiffer, j'adore ce personnage. 

Les intrigue villageoises ne sont là que pour préparer ce qui arrivera dans le second tome, c'est seulement une entrée en matière.

La baston finale m'a bien accroché, moi.  


Dernière édition par Derfel le Lun 2 Sep - 20:18, édité 1 fois

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Lun 2 Sep - 20:01

OK Derfel.
Mes impressions finales restent assez positives.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Lun 2 Sep - 21:25

On parle d'Aléra à 8:00... et c'est intéressant en ce qui a trait à l'origine des Vordes.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Oncle Kiin le Mar 3 Sep - 2:04

Juste un mot pour vous dire que je jubile de voir votre enthousiasme pour cette série :)
Jusque-là, j'avais la désagréable impression qu'un peu tout le monde était passé à côté (fans de Fantasy, critiques, et peut-être même son éditeur), et bref, qu'elle n'était vraiment pas jugée à sa juste valeur. (*)
Alors que c'est à mes yeux une des oeuvres les plus importantes de ces dernières années : pas seulement parce que c'est très sympa à lire, mais aussi parce que c'est très représentatif de la branche à laquelle elle appartient. (**) J'y vois presque une oeuvre-manifeste, en quelque sorte.


Quant à la baston finale, personnellement j'ai marché à fond ^^ C'est rare que je ne m'ennuie pas du tout pendant une bataille aussi longue en nombre de pages (à part chez Dan Abnett et certains Gemmell), mais là j'ai trouvé que la tension ne retombait pas, il se passe toujours quelque chose, avec de l'enjeu derrière toutes les actions, etc. J'ai été tenu en haleine tout du long.




(*) Du moins par chez nous. Aux Etats-Unis j'ai l'impression que c'est un carton, avec en prime une fanbase qui semble assez massive - ou très active.


(**) On aura sûrement l'occasion d'en reparler dans d'autres topics quand je serai revenu pour de bon, mais je vois en gros deux branches dans la Fantasy épique contemporaine.

Le premier mouvement, qui a pas mal le vent en poupe depuis le succès de GoT, c'est une Fantasy de rupture avec la Fantasy à l'ancienne : donc beaucoup plus gritty, voulant "exploser les codes", se moquer un peu des archétypes répétitifs, des naïvetés et des éléments caricaturaux qu'on trouve chez les auteurs des décennies précédentes, etc. (Abercrombie est sans doute le fer de lance de cette tendance, sans parler de tous les clones - parfois pas mauvais - du Trône de Fer).
C'est quelquefois très réussi et intéressant, mais en termes d'évolution du genre, à mes yeux c'est forcément une impasse sur la longue durée, car on ne peut pas s'installer indéfiniment dans la rupture. (Tout simplement parce qu'à la longue, tout le monde aura oublié contre quoi ces oeuvres de rupture s'édifiaient, et elles-mêmes apparaîtront ringardes.) Donc, même si ça aura indubitablement été un moment du genre, et si ça aura fourni des bouquins très sympas, je pense que ça reste un mouvement non pérenne, forcément limité dans le temps et dans son objet.

L'autre tendance, à laquelle le Codex Alera appartient, c'est une Fantasy de la continuité, qui conserve de la Fantasy old-school ce qui lui conférait son essence et son caractère intemporel, tout en la remettant largement au goût du jour (et c'est ce dernier point qui me semble souvent échapper aux observateurs, peut-être en raison de préjugés).
Comme les précédents (ci-dessus), ces auteurs sont souvent des trentenaires geeks, nourris à la Fantasy des années 80 ainsi qu'à D&D, et pétris de culture télé. La seule différence c'est qu'ils n'ont pas ressenti le besoin de casser leurs jouets. Et, bien que tout sauf dupes à propos des éléments moqués par les auteurs de la première tendance, eux ont décidé de moderniser le genre sans le renier. Misant justement sur son caractère spécifique en tant que genre, c'est-à-dire ce côté universel et intemporel (on pourrait presque dire éternel : dans une intéressante préface ou postface à je ne sais plus quel recueil de nouvelles, Stéphane Marsan définissait la Fantasy comme un genre attaché par excellence à la notion d'éternel - à juste raison je crois), ils s'établissent donc en tant que poursuiveurs avertis, construisant leur oeuvre et faisant évoluer le genre sans trop le blesser/dégrader.
Sur un plan purement commercial, on pourrait dire qu'ils refusent de tuer la poule aux oeufs d'or. Sur le plan de leur démarche littéraire, je dirais qu'ils ont sans doute mieux compris l'essence du genre, et qu'ils bâtissent sans doute une carrière à la fois plus durable et plus signifiante à terme, car moins soumise aux modes ponctuelles.
Leurs efforts de modernisation - car il y en a ! - s'attachent donc moins à surprendre brutalement sur le contenu ou le ton qu'à adapter à notre époque les formes de narration et le contexte référentiel.
Formes de narration : ces auteurs, je les appelle les "groupies de Joss Whedon". En gros, ils ont tout appris des scénaristes de série télé : intrigues super carrées et bourrées de rebondissements, rythme, jeux interactifs avec le lecteur (lui aussi formé à cette narration moderne par les séries télé) sur la prévisibilité et la surprise, etc.
Contexte référentiel : on parle beaucoup de littérature populaire par ici, ces derniers temps, et là je crois qu'on est en plein dedans. Le "pulp" des années 2010, c'est ça, ces clins d'oeil complices avec le public qui regarde des séries, lit des comics, joue à des jeux vidéos... Ces auteurs nous disent : "Vous aimez tous ces ingrédients de la culture geek, n'est-ce pas ? Eh bien, goûtez un peu ma recette perso."
Bref, j'ai du mal à comprendre quand on ne voit pas la différence entre un Feist ou un Brooks d'un côté, et un Butcher ou un Sanderson de l'autre. Vous savez que j'adore Feist, donc ce n'est pas pour dire du mal, mais on n'est vraiment pas dans le même type d'oeuvre, et surtout on n'est pas dans le même moment du genre. Cette branche d'auteurs apporte naturellement tout son background générationnel dans son écriture, et ce n'est pas parce qu'elle ne révolutionne pas ostensiblement le genre à chaque bouquin qu'elle se contente de faire de la Fantasy à l'ancienne. Non, le Codex Alera ce n'est pas de la Fantasy des années 80 ^^ Quand Butcher "fait du Feist", il le fait à sa manière, avec ce qu'il est et les codes qui sont les siens. Et à la fin, je lis un roman écrit par un mec de mon âge, qui m'apporte un plaisir très différent de celui que j'éprouve en lisant un truc plus vintage...



Sinon, si ça vous intéresse, il y a un topic sur le forum de TV Tropes où Jim Butcher intervient en personne, et où il répond (répondait, en tout cas) aux questions des lecteurs : http://tvtropes.org/pmwiki/posts.php?discussion=13269760540A71480100
Pas mal de spoilers, mais c'est plein de trucs intéressants :)
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mar 3 Sep - 20:32

@ Oncle Kiin

Tu envoies du lourd, on en a pour des mois de débat !
Juste un mot pour vous dire que je jubile de voir votre enthousiasme pour cette série :)
Jusque-là, j'avais la désagréable impression qu'un peu tout le monde était passé à côté (fans de Fantasy, critiques, et peut-être même son éditeur), et bref, qu'elle n'était vraiment pas jugée à sa juste valeur.
Oui c'est un roman populares, donc c'est tout naturellement que les optimates l'ont prit de haut et l'ont gratifié de critiques pisse-froide. Dans un milieu aussi restreint que la Fantasy en France, quand les critiques qui ont pignon sur rues mésestiment une oeuvre, les dégâts peuvent être incommensurables.
D'ailleurs je fais mon mea culpa, moi-même j'ai pris le livre de haut quand j'étais encarté au parti elbakinien
(entretemps j'ai lu les livres critiqués et j'ai ouvert les yeux).


Quant à la baston finale, personnellement j'ai marché à fond ^^ C'est rare que je ne m'ennuie pas du tout pendant une bataille aussi longue en nombre de pages (à part chez Dan Abnett et certains Gemmell), mais là j'ai trouvé que la tension ne retombait pas, il se passe toujours quelque chose, avec de l'enjeu derrière toutes les actions, etc. J'ai été tenu en haleine tout du long.
oui l'attaque du fort par la horde sauvage est limite howardienne mais
Spoiler:
arrivé à un moment chacun fait son truc dans son coin : les Aléréens se battent entre eux, les Marats se battent entre eux, Isana et Kord se battent dans la grange et on perd la vue d'ensemble

Pour tout le reste, il y a effectivement matière à dire :
rdv dans les nombreux sujets dédiés passés et à venir


Dernière édition par Albéric le Mar 3 Sep - 21:38, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mar 3 Sep - 20:36

Albéric a écrit:
D'ailleurs je fais mon mea culpa, moi-même j'ai pris le livre de haut quand j'étais encarté au parti elbakinien 
Et moi qui me suit acheté les quatre d'un coup en me disant : tiens, voilà de la Fantasy qui plairait à Albéric ! 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mar 3 Sep - 20:43

Derfel a écrit:
Albéric a écrit:
D'ailleurs je fais mon mea culpa, moi-même j'ai pris le livre de haut quand j'étais encarté au parti elbakinien 
Et moi qui me suit acheté les quatre d'un coup en me disant : tiens, voilà de la Fantasy qui plairait à Albéric ! 
Et au final cela m'a vraiment bien plu !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mar 3 Sep - 20:45

Passe au suivant tout de suite, je te le recommande. 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mar 3 Sep - 20:49

Derfel a écrit:Passe au suivant tout de suite, je te le recommande. 
Là je suis dans un Negrete qui est un pied absolu.  
Et puis après j'ai un livre à rendre à la bibliothèque donc c'est prioritaire.
(j'essaye aussi d'alterner les genres et les styles pour ne pas devenir blasé)
Et puis après sans doute Le Chevalier Rouge pour démonter la critique que j'ai sentie très mi-figue mi-raisin de ten.nikable.
Mais je ne jurerais de rien après mon Negrete...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Dark schneider le Mer 4 Sep - 16:15

Vous avez le don de donner envie en tout cas !   

Butcher, Negrete, Abercrombie : la liste des auteurs que j'ai envie de lire à force de vous lire s'allonge !

D'un côté, j'ai bien fait d'attendre puisque Negrete est enfin dispo en numérique (parce que là ça me ferait trop de tomes encombrants). Manque plus que m'acheter la liseuse (mais ma Pal doit encore diminuer pour cela).
avatar
Dark schneider
Unificateur des Nadirs

Date d'inscription : 19/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 4 Sep - 20:48

Dark schneider a écrit:Vous avez le don de donner envie en tout cas !   
Butcher, Negrette, Abercrombie : la liste des auteurs que j'ai envie de lire à force de vous lire s'allonge !
Dans ma déontologie les gros lecteurs se doivent de trier le bon grain de l'ivraie pour les lecteurs casuals puisse se diriger vers ce qui correspond le plus à leurs goûts et à leur indiquer la crème dans le (sous)genre qu'ils affectionnent le plus.
Les bobos de ten.nikable ne le font pas car des tueries sont mis au même rang que des semi-daubes (Twilight mieux que la Croisée des Mondes ? Eddings aussi bon que Martin ? Haydon mieux que Carey ? Sam Sykes au-dessus d'Abercrombie ? ce n'est plus les goûts et les couleurs là, pour des "spécialistes" de la Fantasy c'est du FDG !)

Pour en revenir à Butcher, c'est de la bonne fantasy populaire.


Dernière édition par Albéric le Dim 15 Juin - 20:38, édité 1 fois
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 17 Mai - 15:31

Un édition collector chez l'éditeur américain :


évidemment...
le boss de ten.nikable a écrit:J'ai cru au départ à un poisson d'avril, parce que bon, un collector pour le Codex Alera...
On imagine qu'un nouveau collector pour Légende va le faire rager aussi hein...
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Sam 17 Mai - 15:35

Albéric a écrit:
Un édition collector chez l'éditeur américain :

le boss de ten.nikable
J'ai cru au départ à un poisson d'avril, parce que bon, un collector pour le Codex Alera...
On imagine qu'un nouveau collector pour Légende va le faire rager aussi hein...
Les américains amateurs de Fantasy sont moins cons que bien d'autres, ce Collector sera un succès parce que Le Codex Alera, c'est de la fichue de bonne Fantasy.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 17 Mai - 15:38

@ Derfel
Le cas du Codex Aléra sera débattu prochainement chez Bragelonne. Espérons une bonne nouvelle.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Sam 17 Mai - 15:39

Albéric a écrit:
@ Derfel
Le cas du Codex Aléra sera débattu prochainement chez Bragelonne. Espérons une bonne nouvelle.
Il y a de l'espoir !
Au pire, j'ai les bouquins en v.o.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 17 Mai - 15:41

@ Derfel
L'espoir est tout sauf mort (Les Révélations de Riyaria reprennent) !, mais je ne m'enflamme pas non plus hein... trop peur d'être déçu une enième fois.
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Sam 17 Mai - 15:53

Albéric a écrit:
@ Derfel
L'espoir est tout sauf mort 
Mais là tu te bases sur l'info qu'un newbie a relayé sur ton Forum favori... décidément, tu n'es pas capable de ne plus aller les lire.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 17 Mai - 15:56

Derfel a écrit:
Albéric a écrit:@ Derfel
L'espoir est tout sauf mort 
Mais là tu te bases sur l'info qu'un newbie a relayé sur ton Forum favori... décidément, tu n'es pas capable de ne plus aller les lire.
Détrompes-toi sur ce coup mes sources sont autres : plusieurs personnes sont intervenues sur le forum et le facebook de Bragelonne, j'attendais juste d'avoir qqch de consistant avant de l'écrire à mon tour. Comme en off on m'a demandé d'être patient car il y allait avoir du nouveau sur la question en 2014, et que cet été une série arrêtée reprend, l'espoir renaît vraiment !
Après comme mes alertes google passent par chez eux, fatalement je clique de temps en temps...
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Lun 19 Mai - 16:50

Stupidboy a écrit:Sinon c'est bien les deux derniers volumes qui sont en projet mais en seras pas plus pour l'instant, tout sera révéler en temps et en heure
Tu vois Derfel que mes sources ne proviennent pas des blasés d'en face...
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum