David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Dim 4 Aoû - 17:38

 

Avec Les Furies de CalderonJim Butcher lance les bases d'une Fantasy très épique. Refusant de se cantonner à un roman qui aurait pu être très traditionnel, l'auteur relève la sauce en ajoutant des pouvoirs aux habitants du Codex Alera, ceux-ci ont la capacité de contrôler les éléments (air; feu, eau; sol; flore; fer; etc.).



Cependant, l'auteur évite de sombrer dans la facilité, ajoutant des créatures légendaires, les harpies; des barbares qui ont tout des Indiens qui peuplaient nos rêves d'enfances; des chevaliers félons pouvant voler; des spadassins; des félons; des Curseurs; et on se retrouve avec un affrontement hors du commun, les légions face aux Indiens. Ces derniers chevauchent des Chevaux; des Ratites (sorte d'oiseau roc de plusieurs mètres de haut); des loups géants, des Gargantes (cousin GÉANT du Blaireau), sans oublier la Curseur Alara et Cirrus, sa Furie de l'air.

Comment décrire ce roman sinon que de dire que l'action débute dès la première page  et se termine à la dernière. Que l'affrontement entre les Marats, les Chevaliers Aeris du traître duc d'Aquitaine et des légionnaires du Haut-Duc Gaius se déroule pendant 150 pages, en 3D s'il-vous-plaît et à la saveur d'un fort Alamo, sauce Fantasy.

Avec tous ces éléments, le lecteur se veut quelque peu désarçonné dans le premier quart du roman. Tant d'action et encore plus de personnages et de créatures propres à cet univers que l'on est un peu déboussolé et en manque d'éléments pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de l'intrigue.
Le deuxième quart permet de reprendre - un peu - son souffle et pas le moindre temps mort dans la dernière moitié de ce pavé de presque 500 pages, un vrai tour de force.

Ma Note : 8/10.


P.S. Et ce n'est que le premier d'une hexalogie. 

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 14:23

Les illustrations sont classes : elles viennent d 'où ?

Par contre...
ignifèvre = WTF ! on pouvait pas mettre pyromancien ?

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 17:13

Albéric a écrit:
Les illustrations sont classes : elles viennent d 'où ?

Par contre...
ignifèvre = WTF ! on pouvait pas mettre pyromancien ?
Tout le monde manie des furies, donc ignifèvre et aucunement pyromancien.
Le vocabulaire est conséquent : ignifèvre, aquafèvre, aérifèvre. Dans l'univers que Butcher a créé, la pyromancie n'existe pas.

De quelles illustrations parles-tu ?

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 17:28

Derfel a écrit:De quelles illustrations parles-tu ?
Amara et Cirrus, et celle des Marats.

Derfel a écrit:Tout le monde manie des furies, donc ignifèvre et aucunement pyromancien.

Le vocabulaire est conséquent : ignifèvre, aquafèvre, aérifèvre. Dans l'univers que Butcher a créé, la pyromancie n'existe pas.
Mais les néologisme sont bidons :
- les manipulateurs de feu c'est des pyrokinésites en SF
- les manipulateurs de feu c'est des pyromanciens en Fantasy
Le fait qu'on passe par l'intermédiaire de furies (autres néologisme bidon puisque ce sont des élémentaux), ne changent pas grand chose au résultat.
Je comprends que Jim Butcher n'ait pas voulu reprendre la terminologie de la magie élémentaire de Michael Moorcock, mais là cela tombe un peu à plat en VF : cela donne quoi en VO pyrocrafter ?

PS: arrivé page 200, j'aime assez bien

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 17:45

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:De quelles illustrations parles-tu ?
Amara et Cirrus, et celle des Marats.

Je comprends que Jim Butcher n'ait pas voulu reprendre la terminologie de la magie élémentaire de Michael Moorcock, mais là cela tombe un peu à plat en VF : cela donne quoi en VO pyrocrafter ?

PS: arrivé page 200, j'aime assez bien
Aircrafter, Earthcrafter, Firecrafter, Metalcrafter, Watercrafter, Woodcrafter

Désolé, Butcher en v.o. n'utilise pas le préfixe pyro.

Nous avons aussi les Chevaliers, les ''Knights'' Aeris; Terra; Ignus; Ferrous; Aqua et Flora.

Les illustrations viennent de recherches sur le web, il y a beaucoup de fans qui aiment représenter l'univers du Codex Alera. J'en inclus au fur et à mesure que j'en déniche.

P.S. Il me reste 150 pages à lire au tome IV.  

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 17:49

firecrafter, cela sonne bien en VO mais pas en VF !
crafter cela fait quand moins naze que fèvre...

Et pourquoi pas un topic sur les illustrations dédiés au Codex Aléra ? les couvertures allemandes sont chouette !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 17:54

Albéric a écrit:Et pourquoi pas un topic sur les illustrations dédiés au Codex Aléra ? les couvertures allemandes sont chouette !
Pourquoi pas ? Mais ce n'est pas toi qui craignanit qu'on y consacre trop de Topics ?  

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 17:58

Chiotte, moi aussi j'ai bouletté en répondant...

Derferl a écrit:Je me suis habitué aux dénominations cool
Chevaliers Ignus, c'est encore plus cool. 
Il y a comme chez Brent Weeks un côté comic parfaitment assumé.
Avec les sorcières d'eau (c'est plus évocateur qu'aquafèvre), j'ai tout de suite penser à la super sexy Mera du comic Aquaman !


Et sur la prolifération des topics, on peut mutualiser avec un topic illustrations fantasy d'un côté, mettre les couv VO étrangères dans les topics dédiés d'un autre côté.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 18:00

Oui, mais ce n'est pas de la sorcellerie chez Butcher, c'est une faculté que les gens possèdent.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 18:02

Si jamais tu ne déniche pas les derniers tomes, Albéric, je devrais pouvoir les trouver, ici.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 18:12

Derfel a écrit:Oui, mais ce n'est pas de la sorcellerie chez Butcher, c'est une faculté que les gens possèdent.
Oui mais au final cela revient du pareil au même. Aucune différence dans la pratique.
D'ailleurs je ne jettent la pierre à personne, mais dans la SFFF américaine la magie et assimilés est toujours héréditaire... cela limite sacrément les worldbuilding et les thématiques !
Un autre héritage comic venant des X-Men peut-être ?
Ou des mentalités encore ancrées dans l'Ancien Régime comme quoi les qualité, y compris intellectuelles et morales,  se transmettent pas le sang (on a les même en Europe prafois).


Dernière édition par Albéric le Mer 28 Aoû - 18:51, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 18:46

Je crois plutôt que Butcher voulait tout simplement créer son univers bien à lui, qui se distingue des autres par les termes employés. Moi, j'aime bien.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 18:49

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:Oui, mais ce n'est pas de la sorcellerie chez Butcher, c'est une faculté que les gens possèdent.
Ou des mentalités encore ancrées dans l'Ancien Régime comme quoi les qualité, y compris intellectuelles et morales,  se transmettent pas le sang (on a les même en Europe prafois).
C'est pas faux, car ceux qui ont des Furies fortes doivent se marier et avoir des enfants seulement avec d'autres ayant de puissants pouvoirs furiesques afin que leur progéniture devienne plus puissante.
À leur mort, les Furies peuvent se transmettent, aussi, car elles ont des personnalités, elles s'apprivoisent, elles sont des entités distinctes.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 19:04

Dans Les Chroniques des crépusculaires de Mathieu Gaborit, la principale forme de magie est basée sur l'utilisation de familiers appelés" danseurs", mais elle n'est pas héréditaire. On apprend à l'école comment communiquer avec ces créatures et comment interagir avec elles pour créer les effets souhaiter.
D'ailleurs la démocratisation de la magie réservée aux plus aisés (ou aux plus motivés) est l'un des principaux thèmes du roman.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 19:25

Dans Alera, tout est héréditaire : tous les gens en ont, tous les dons sont transmis et à l'Académie, on apprend à s'en servir & à développer ses points forts. On se défend, on attaque, on construit, on forge, on soigne grâce à eux.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 19:53

Derfel a écrit:Dans Alera, tout est héréditaire : tous les gens en ont, tous les dons sont transmis et à l'Académie, on apprend à s'en servir & à développer ses points forts. On se défend, on attaque, on construit, on forge, on soigne grâce à eux.
Une société très fermée donc, comme tout ce qu'on retrouve dans la SFFF américaine mais aussi dans le SFFF française bourgeoise qu'on essaye de nous imposer.
Où sont passés les Robin des Bois / William Wallace ?
Mais bon, c'est l'esprit comics : on se bat pour défendre le statu quo pas pour changer le monde ou plus modestement améliorer la société.

C'est pour ses raisons que j'ai surkiffé le Cycle des Démons : on vous dit de vous prendre en main pour changer votre destin, et c'est ce que font les personnages du romans issus des classes populaires et on se retrouve avec 2 "héros orphelins" qui s'affrontent pour savoir sur quelles bases on va reconstruire la société.


Dernière édition par Albéric le Mer 28 Aoû - 19:57, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Mer 28 Aoû - 19:55

Va falloir que je lorgne ça, le cycle des Démons. J'ai déjà L'Homme-Rune et La Lance du Désert.

Avec Butcher, c'est vraiment la société romaine, avec Empereur et tout le tralala, il y a même les esclaves (avec une révolte, en prime).

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Mer 28 Aoû - 20:06

Derfel a écrit:Va falloir que je lorgne ça, le cycle des Démons. J'ai déjà L'Homme-Rune et La Lance du Désert.
Avec une belle sensibilité gemmellienne en prime.

Derfel a écrit:Avec Butcher, c'est vraiment la société romaine, avec Empereur et tout le tralala, il y a même les esclaves (avec une révolte, en prime).
Je reconnais bien là l'amateur de Spartacus !
Mais pour l'instant le côté peplum est trop léger.
=> j'attends toujours de vrais pepla fantasy !!!

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Ven 30 Aoû - 22:06

Fini ! J'ai bien aimé au final.
Mon compte-rendu suivra demain, et il ne sera pas de la même eau que la critique pisse-froide de ten.nikable.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 31 Aoû - 9:52

Ce passage sur l'esclavage...
Passé un cap je suis dis oui c'est du BDSM voyeuriste à la Goodkind avec des viols collectifs traités hors-champ, mais il y a aussi un subtext social à la Weeks sur la dénonciation de l'esclavagisme comme symptôme de la perversion narcissique, mais il y a aussi du Feist dont la plupart des héros sont passés par le case esclavage pour faire comprendre le sort des petites gens... et si on remonte encore plus loin on se rappelle les tyrans de Mongo qui se piquaient tous d'ajouter Dale Arden à leur harem pour satisfaire leur ego...

Jim Butcher, un vrai défenseur de la culture populaire !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 31 Aoû - 14:03

Il est 8h du matin à Montréal :
choses promises choses dues !

Jim Butcher nous offre un livre très dense et très rempli et non pas le sempiternel "tome d’introduction".
Après une entrée en matière médiocre composée uniquement de dialogues qui balancent le worldbuilding, le magicbuilding, les personnages et l’intrigue, cela ne s’arrête jamais : de l’action, de l’action et encore de l’action !
Un vrai actionner, mieux encore un vrai page-turner car les pages puis les chapitres défilent très vite.
Et si l’intrigue est assez linéaire on retrouve bien le plaisir de la ligne droite des bons vieux pulps : on alterne péripéties et menaces mortelles durant 500 pages (cavales, traques, conspirations, trahisons, bastons…)


Aucune trace du tirage à la ligne cher à certains auteurs, ici on a un roman avec 0% de gras littéraire.
Des naïvetés, des facilités, des suspensions d’incrédulité et des trucs mal fagotés certes, mais l’ensemble est bien troussé et au final rien ne tire le roman vers le bas (mais c’est dommage de ne pas atteindre le haut).

Niveau worlbuilding malgré l’habillage antiquisant, on est plus près de La Charge des tuniques bleues que de La Dernière Légion.


Du coup pourquoi vouloir faire du peplum alors que cela respire le bon vieux western ?
Je vois la parenté avec Goodkind dont les éléments western apportaient une plus-value à L’Epée de vérité.
Franchement ? La frontière, les exploitations, les pionniers, la garnison fortifiée, la nature sauvage, la menace indigène…
Quant aux Marats : ils sont jugés barbares, ils sont proches de la nature, ils ont des animaux totems, ils sont divisés en clans rivaux, ils ont un sens de l’honneur bien particulier basé sur les épreuves de courage, ils scalpent les ennemis vaincus au combat… On aura facilement reconnu les peaux-rouges de western !
D’ailleurs pourquoi les auteurs américains s’acharnent à faire des méd-fan moyens voire creux alors qu’ils ont toutes les cartes en main pour marier western et fantasy ? Mais tout le monde ne peut pas être aussi innovant et aussi talentueux qu’un R. E. Howard (s’il est décédé en 1936, son œuvre est toujours est d’actualité).

Niveau magic building on pioche dans un esprit comics / animes de bon aloi (Mera de DC est-elle aquafèvre ?).
On repend l’idée classique de l’univers ou tout le monde est doté de pouvoirs héréditaires.
On reprend l’idée déjà usitée du héros dépourvu de pouvoirs alors que tout le monde en a un.
Peu importe ces concepts sont très cool.
Je ne sais pas si les furies tiennent plus des familiers de La Croisée des mondes ou des créatures de Pokémon.
Peu importe le concept est très cool.
Je ne sais pas si la furiefèvrerie lorgne largement sur les maîtrises élémentaires de l’anime Avatar.
Peu importe le concept est très cool.



On sent l’héritage bien digéré de la Fantasy classique des années 80 (les archétypes issus du triumvirat Brooks, Eddings, Feist) associé à une très fluide écriture télévisuelle et un esprit comics/animes très fun et très plaisant.
Ainsi Bernard, Isana, Amara et Tavi le gros boulet naïf gentil tout plein pourraient être les dignes héritiers de Belgarath, Polgara, Ce’Nedra et Garion le gros boulet naïf tout plein.
Le vieux routard se doute très rapidement que l’orphelin adolescent est issu d’une noble lignée… sifflote
(D’autant qu’à aucun moment du roman on n’évoque l’identité de ses parents : c’en est presque douteux !)
Ce qui est bien vu aussi c’est qu’on laisse de côté le manichéisme : Doroga, Hashat et Kitaï ne sont pas de vilains barbares sanguinaires, et les membres de la Confrérie des mauvais furiefèvres ont chacun leurs propres raisons d’agir comme ils le font…



Au rayon des trucs qui vont un tiquer quand même :
- des naïvetés :
les super espions qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez…
Isana quasi télépathe qui ne voit jamais les problèmes arriver…
- des facilités
finalement il sert à quoi Tavi le gros boulet naïf gentil tout plein ? à passer par la case héros ado orphelin ???
rien d’enquiquinant pour un easy reader, mais le récit aurait pu se passer de lui… je crois qu’on y aurait gagné
les supervilains prétentieux tirés des comics, le rôle de Doroga, whodunits & révélations… sont un peu forcés
- des suspensions d’incrédulité
Le Premier Duc qui confie une mission d’importance à une super espionne adolescente naïve…
l’alternance moments fleurs bleues avec Tavi / Amara et passages BDSM à la Goodkind avec Isana / Odiana
- des trucs mal fagotés
les intrigues villageoises ne sont ni très bien explicitées ni très bien raccordées à l’ensemble
la grosse baston finale est pas super lisible faute de vision d’ensemble


Il existe une vraie mouvance dans la fantasy américaine avec Sanderson, Weeks, Butcher et quelques autres.
Ils s’inspirent des classiques de la culture populaire pour écrire des romans populaires qui séduisent un large public (enfin dans le monde, parce qu’en France on lit peu en général et la SFFF est très mal vue en particulier).
Mais pour rester dans le fandom franco-français, je ne vois pas pourquoi on devrait mettre Sanderson sur un piédestal pour mieux dénigrer les autres alors qu’ils ont la même démarche voire le même imaginaire…

Bref, de la bonne lecture loisir qui fait du bien par où cela passe, l’équivalent littéraire d’un feel-good movie : vivement la suite ?

PS : il y a aussi des liens entre le Tavi de Jim Butcher du Missouri et le Jack Bird du Mark Sumner du Missouri


Dernière édition par Albéric le Sam 31 Aoû - 16:29, édité 2 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Sam 31 Aoû - 14:48

Alors. à quand la suite ?

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Albéric le Sam 31 Aoû - 14:54

Derfel a écrit:Alors. à quand la suite ?
1 tome par mois pour garder l'envie d'avoir envie.
Ensuite cela dépendra du lobbying que je compte bien faire auprès de Bragelonne pour que la fin du cycle soit édité en France.

Cela ne m'étonne pas que tu kiffe ce cycle :
c'est tellement comics !  

Après je suis déçu : je t'ai tendu tellement de perches pour rebondir que ce message laconique est très en dessous de tes qualités d'analyste et de polémiste...
 

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Sam 31 Aoû - 22:25

Je suis en phase sommeil : 16 heures consécutives, ça vient, ça vient...

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Jim Butcher, Les Furies de Calderon

Message par Derfel le Dim 1 Sep - 18:24

Albéric a écrit:
Derfel a écrit:Alors. à quand la suite ?
1 tome par mois pour garder l'envie d'avoir envie.
Ensuite cela dépendra du lobbying que je compte bien faire auprès de Bragelonne pour que la fin du cycle soit édité en France.

Cela ne m'étonne pas que tu kiffe ce cycle :
c'est tellement comics !  
Je te dirais que ça vaut le coup de les lire en dyptique, tellement les livres 1 et 2, puis 3 et 4 se complètent.

Pas faux le lien avec les comics, la construction du tout ayant un lien très marqué avec le développement de l'action que l'on retrouve chez des auteurs tels Stan Lee.

__________________________________
A man is never too weak or too wounded to fight, if the cause is greater than his own life
avatar
Derfel
Prince de Dardanie

Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum