David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Flash Gordon (2007-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Flash Gordon (2007-2008)

Message par Albéric le Dim 30 Juin - 22:10


Résumé (mais-ce vraiment bien nécessaire ?) :
Aidé de ses fidèles alliés Hans Zarkov et Dale Arden, Flash Gordon doit sauver la Terre de l'invasion des troupes de l'Empereur Ming en provenance de la planète Mongo...

Faute de pognon, ce n'est pas très ambitieux.
Si le côté fauché a été bien négocié, on s'éloigne du comic d'Alex Raymond pour lorgner du côté de la franchise Stargate.
Et franchement, ce n'est si nanar que cela aurait pu l'être, car il y a des thèmes sérieux et intéressants qui sont abordés derrière le vrai-faux 2e degré qui transpire à l'écran.
J'ai bien aimé et je vous en parlerai plus longuement ultérieurement (déjà c'était bien vu d'abandonner le côté péril jaune de Ming).


Dernière édition par Albéric le Dim 30 Juin - 23:37, édité 1 fois

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Flash Gordon (2007-2008)

Message par Oncle Kiin le Dim 30 Juin - 23:17

Oui, c'était pas évident de faire de Flash Gordon une série télé. L'action et les décors ne pouvaient pas vraiment primer, à moins d'être une série friquée, ce qui n'était pas le cas.
Du coup, il allait falloir faire causer ces persos (qu'on avait plutôt l'habitude de voir caracoler dans des aventures pulp), accentuer les enjeux de leur système relationnel, etc.
Et je trouve que les auteurs s'en sortent plutôt pas mal.

L'acteur qui interprète Flash (une tête déjà vue : c'était le capitaine de l'équipe de foot et le rival amoureux de Clark Kent dans les premières saisons de Smallville) est bien choisi. Il compose un Flash pince-sans-rire, dont le sang-froid de héros old school apporte un décalage amusant dans une série contemporaine. Son côté malin passe davantage par un regard, ou un bon mot au second degré, que par de trop nombreuses interventions dans les dialogues. Pour moi, c'est bien vu : c'est assez respectueux de l'image qu'on pouvait avoir de ce personnage, mais sans être fadasse, et sans être écrasé par les autres persos plus typés.
A propos des autres persos, celui de Baylin en particulier est très attachant. C'est une sorte de Teal'c (Stargate SG1) au féminin, j'aime beaucoup ^^

Enfin, l'humour est assez présent, et si tous les dialogues ne font pas mouche en permanence, la série réserve quand même quelques réparties très sympathiques. (Surtout qu'elles sont souvent glissées l'air de rien.)
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Flash Gordon (2007-2008)

Message par Albéric le Dim 14 Juil - 21:55

Bien vu le Teal'c au féminin !  
D'ailleurs les personnages féminins sortent des clichés véhiculés par la saga d'origine même si Dale et Aura restent têtes à claques.
Le personnage de Flash est réussi : impossible de revenir au héros sans peur et sans reproche d'Alex Raymond, mais ici le sportif utilise davantage la ruse que la force.
Exit la fusée vintage, place aux portails dimensionnels : Flash recherche son père disparu avec l'aide de l'assistant de ce dernier, le scientifique Hans Zarkov qui joue le sidekick comique, et de Dale Ardern, son ex petite amie journaliste.

Exit Ming le Cruel de la planète Mongo et ses soldats jaunes : ouf fini le racisme explicite envers le péril jaune.
D'ailleurs le nouveau Ming est assez ambigu pendant une bonne partie de la série : on ne sait pas s'il défend la survie de son peuple ou celui de son régime.
Son chancelier qui fait très Jaffar de prime abord s'avère assez complexe au final.
Il est un ardent défenseur de la rébellions anti-Ming, mais n'est pas sur que la fin de Ming soit la meilleure solution pour Mongo.

On retrouve une assez forte dimension post-apo : zones irradiées, mutants plus ou moins dégénérés, pureté génétique, guerres pour les ressources, quête d'une eau potable qui sous-tend toute la série (la dictature de Ming et basée de dessus et tous ses plans tournent autour de l'obtention de plus d'eau).

J'ai cru un moment qu'on allait nous bassiner avec des histoires de prophéties, mais finalement c'était bien joué.
Dommage que les premiers épisodes soient assez moyens avec notamment un Thun complètement raté et un prince Barin qui se fait voler la vedette, car à partir de l'apparition du roi des mutants cela devient carrément intéressant !

Plus qu'une adaptation agréable,
une modernisation plutôt réussie !  


PS: remarquez que dans le même esprit, mais en allant des années lumière plus loin Farscape s'inspire de Buck Rogers au XXVe siècle 

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Flash Gordon (2007-2008)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum