David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

les comics héroic-fantasy et mythologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square les comics héroic-fantasy et mythologie

Message par Albéric le Ven 28 Juin - 14:54


Résumé du tome 1 :
Quand le roi des Thraces demande à Hercule et à ses farouches compagnons de renforcer les rangs de son armée, le héros ne peut résister à l’appel du sang et de la guerre. Mais le temps des combats est aussi celui des terribles prises de conscience. Et, plongé dans la boue et le sang, Hercule comprend qu’il est bien loin de l’Olympe.



Résumé du tome 2 :
Les mains encore souillées du sang des Thraces, Hercule et ses mercenaires se son échoués sur les rives des mystérieuses terres d’Égypte.
Propulsé au beau milieu d’un échiquier politique mortel, le héros qui a vaincu le lion de Némée devra affronter et anéantir les Dagues de Koush. Mais cette sinistre secte est menée par un adversaire hors du commun, un fou aux pouvoirs rivalisant avec ceux des dieux !



1) J’ai souvent cassé du sucre sur le dos de Milady, mais là je dois dire que c’est du bon boulot. Je ne sais pas à quel point on a adapté la version d’origine mais entre l’objet en lui-même, les couvertures, traduction et impression, préface et interview de l’auteur, 2 ou 3 bonus dont les couvertures alternatives réalisés par d’autres artistes, on a rien à redire.

2) Au niveau scénario, Steve Moore nous explique sa démarche en préface et en postface et je dois dire que j’adhère plutôt au projet. Nous retrouvons donc un Hercule désabusé et plus ou moins bisexuel qui traîne son équipe de grognards dans l’âge du bronze finissant, pour échapper aux cruels jeux des dieux tout en gagnant leur vie comme mercenaires en Thrace d’abord en Égypte ensuite.
J’appelle :
- Ialos, l’aurige ami de longue date
- Autolycos, le rusé mais sournois voleur
- Atalante, la chasseresse d’exception, lesbienne revendiquée aux tendances suicidaires
- Méléagre, le chasseur non moins émérite, admirateur de la précédente qui essaie de protéger Atalante malgré elle
- Amphiaraos, l’archer devin aux crises d’épilepsie extralucides
- Tydée, tueur psychopathe aux tendances anthropophages
Dans le ton et dans l’ambiance, on n’est pas si loin du David Gemmell du Lion de Macédoine et de Troie, en plus punchy et en plus trashy.

3) Au niveau graphisme je suis plutôt partagé. Le hasard a fait que j’ai lu le 2ème avant le 1er donc j’ai vu une progression plutôt qu’une régression. Les dessins d’Admira Wijaya sont vraiment pas mal du tout ! Avec Cris Bolson et Doug Sirois on perd au change : c’est moins fin et moins détaillé avec un encrage et une colorisation carrément moins bien qu’au 1er tome.
En fait c’est assez bâtard car c’est assez au-dessus de ce qu’on voit en comics mainstream avec ses cahiers des charges castrateurs mais c’est un ton en dessous des pointures de la BD franco-belge (Patrick Bion, tu peux tu lancer dans un Hercule quand tu veux !)

avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les comics héroic-fantasy et mythologie

Message par Albéric le Ven 28 Juin - 18:13


Résumé :
Je suis Grudvik, l’hybride, le guerrier. Je suis un gladiateur.
J’ai été esclave. J’ai été amant. J’ai été trahi.
Dans la cité de Tyr, perle au milieu des dunes, on m’a capturé, accusé à tort…
Et pour ne pas être enchaîné de nouveau, j’ai fui dans le désert.
Mais je reviendrai. Parce qu’une femme me droit des explications. Parce qu’un mystère à découvrir m’attend dans les ruines, sous les fondations de Tyr. Parce que nul ne survit longtemps loin des villes en Athas, monde de sable, de poussière et de soleil.


Scénario potable ; Dessins moyens.
On est loin des artworks inoubliables de Brom : comment a-t-on pu réaliser un truc aussi fadasse à partir du darkissime univers de Dark Sun ?
Passez votre chemin sans regret, autant jouer au vieux jeu vidéo cela fait peut-être moins mal au coeur (et au porte-monnaie).


__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les comics héroic-fantasy et mythologie

Message par Albéric le Mer 29 Nov - 15:39


Résumé : The Witcher, La Malédiction des corbeaux
Après avoir survécu à la Chasse Sauvage et sauvé le monde d’un hiver éternel, Geralt de Riv poursuit la formation de sa protégée, Ciri, au rude métier de Sorceleur.
Sur la piste d’une strige terrorisant les environs de Novigrad, l’apprentie chasseuse de monstres cherche à en savoir toujours plus sur la créature.
Au fil des haltes jusqu’à la capitale rédanienne, Geralt lui révèle les détails de sa dernière rencontre avec une strige du côté de Wyzima, un combat qui faillit lui coûter la vie.



On ne présente plus la saga Le Sorceleur / The Witcher d'Andrzej Sapkowski ! (non les anglo-saxons ne sont pas spécialement les maîtres du genre, c'est juste qu'ici comme dans d'autres domaines les décideurs français ne se cassent pas trop la nénette en se contentant de reprendre les blockbusters yankee pour profiter du marketing réalisé par les rouleaux compresseurs yankee). Dans un univers dark fantasy largement inspiré des légendes et des histoires slaves, nous suivons ainsi les heurs et les malheurs de Geralt de Riv, un chasseur de monstres qui aurait pu être un émule d'Elric de Melniboné (ce qui nous offre un Supernatural médiéval fantastique ^^)...

Dans la mini-série intitulée La Malédiction des corbeaux parue chez Dark Horse entre août 2016 et mars 2017, nous sommes après le jeu vidéo The Wild Hunt et nous retrouverons Geralt de Riv toujours en formation de son apprentie Ciri, qui se retrouvent engagés par une prêtresse / maquerelle de Novigrad pour neutraliser une stryge aussi pour garder un œil sur son fils Elid qui possède l'étrange faculté de se transformer en corbeau. Geralt fait à Ciri le récit de l'épisode bien connu de la saga du désensorcellement de la princesse Adda née stryge suite à une union royale incestueuse... Les deux affaires semblent avoir un lien, mais lequel ?
Si au départ je ne m'attendais à rien du tout, au final j'ai trouvé l'ensemble pas mal du tout. On retrouve tout le côté chasseurs de monstres avec les diverses péripéties qui amènent Geralt et Ciri à Novigrad, il y a une alchimie réussie entre l'action, l'humour et la dark fantasy, et le côté sitcom qui se surajoute au récit avec Geralt à la fois maître et père qui partage avec Ciri à la fois élève et fille les mêmes qualité et les mêmes défauts, réprimandés par Yennefer qui joue peu ou prou les rôles d'épouse et de mère vis-à-vis du duo... Après je n'ai pas compris pourquoi on a privilégié le road movie dark fantay au polar médiéval fantastique, car l'intrigue rédigée à je ne sais combien de mains n'est pas si mal que cela et aurait été bonifiée en jouant davantage jouer la carte de l'ambiance !
Spoiler:
Car au final les chasseurs sont les chassés, puisque Elisa tyrannise sa famille pour manipuler Ciri et atteindre Geralt, dont elle fait de la mort un objectif moins pour venger son géniteur que pour évacuer toute la haine du monde qu'elle porte en elle... Il y a détournement de conte de fée puisqu'au lieu de la fille vertueuse protectrice de son frère transformé en volatile, on a un frère transformé en volatile protecteur de sa sœur vicieuse... Rien n'est bien qui finit bien, avec mention spéciale pour Elid le garçon transformé en corbeau pour n'avoir pas dénoncé l'acte de cannibalisme de sa sœur qui devient définitivement un oiseau charognard alors qu'il n'a jamais fait de mal à personne...

Alors que Piotr Kowalski assure tous les dessins, j'ai l'impression bizarre qu'il y avait plusieurs artistes derrière les graphismes : on passe de dessins épurés à des dessins photoréalistes et vice versa, des couleurs froides aux couleurs chaudes et inversement (cette hétérogénéité n'est pas pénible, mais elle est très bizarre quand même)… Les créatures n'impressionnent guère, un lacune à corriger pour une série consacrée à des chasseurs de monstres !
Et puis qu'est-ce que c'est que toutes ces scènes de bains ? On se croirait dans le fanservice pompier du manga Fairy Tail ! Il y a quasiment 2 scènes de bains par épisode qui ne sont là que pour dessiner untel ou unetelle dans le plus simple appareil. Mais il ne suffit pas de mettre des boobs, des abdos musclés ou des pectoraux huilés pour faire mature : si les auteurs voulaient s'éclater avec du sexe, et bien ils auraient faire bien mieux que cela (on auraient eu ainsi plus de pages à consacrer à l'ambiance, aux personnages ou à l'intrigue).

PS : l'avant-propos est un peu étrange, car je n'ai pas pu déterminer si on voulait rendre hommage au livre ou au jeu vidéo, avec des approximations dans l'approche du genre (mais rien de bien méchant par rapport aux énormités et aux gros clichés véhiculés par Karine Gobled pourtant éditée par les fins connaisseurs d'ActuSF). Et puis les inévitables comparaisons avec le SdA de JRR Tolkien et à le GoT de GRR Martin, ben soupirs quoi !

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les comics héroic-fantasy et mythologie

Message par Sieben le Jeu 30 Nov - 12:18

Je l'ai un peu feuilleté et je ne dis pas non à une lecture un de ces jours mais les couleurs, je les ai trouvé trop fadasses et froides. Pourtant j'aime bien Piotr Kowalski, son dessin est plutôt bon sur la bd western fantastique Badlands. Et il fait d'excellents visuels de couverture. Mais sans les couleurs d'Aurore Folny, ce n'est plus la même chose apparemment. Les changements de styles m'ont surpris aussi. Bizarre mais c'est typiquement américain ce genre de pratique de retrouver dans une même histoire différents visuels. Déjà je pensais que Kowalski serait seul au dessin sur le T2 de Dark Souls mais encore une fois il a fallu faire avec les autres tacherons... Perso ce n'est pas mon truc, il n'y a pas de réelle collaboration. Après ce Witcher là me semble davantage inspiré par les jeux vidéo puisqu'on reprend le même character design. Les jeux vidéo m'ont l'air d'avoir dépassé en notoriété les livres de Sapkowski.
avatar
Sieben
Navarque de la flotte macédonienne

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: les comics héroic-fantasy et mythologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum