David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Gabriel Katz, Le Puits des Mémoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Gabriel Katz, Le Puits des Mémoires

Message par Oncle Kiin le Sam 18 Mai - 20:42


Tome 1 : La Traque

Résumé : Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l’autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.




J’ai eu du mal au début, plutôt rebuté par certains aspects et partis pris du roman. Mais finalement, j’ai vraiment bien aimé.

Au début donc, j’ai été décontenancé par trois choses :
-- Les tournures, le rythme des phrases, la voix de l’auteur en somme : tout ça me donnait trop l’impression d’un « bouquin normal », je n’y retrouvais pas du tout la saveur de la fantasy. Pas que ce soit mal écrit, non, mais j’avais un peu l’impression d’avoir ouvert n’importe quel bouquin français hors-genre dans une librairie. Attention, je ne demande pas aux auteurs d’imiter un style médiéval ou je ne sais quoi, mais j’aime bien trouver tout de même une certaine atmosphère portée par le style, et surtout ne pas trop retomber sur des types de phrases qui m’évoquent aussitôt l’auteur-urbain-moderne lambda.
-- Le ton général et la distance (assumée) prise avec le genre. Ce n’est pas forcément un défaut, mais disons pour vous situer un peu que ça m’a parfois fait penser à Princess Bride, avec ce côté légèrement décalé. C’est beaucoup moins foufou et porté sur l’humour que Princess Bride, mais c’est un peu la même idée, celle de raconter un monde et une histoire auxquels on ne croit pas vraiment. Il y a une sorte d’interface entre le lecteur et l’objet du récit, un peu comme si on nous disait : « je sais que tout ça n’est pas sérieux, ne vous inquiétez pas ». Dans le pire de ce travers (et j’ai d’abord cru que c’était le cas ici), on se rapproche alors de ces quelques (mini-)séries télé françaises exaspérantes, qui s’encanaillent avec un thème fantastique ou SF mais prennent tellement soin de bien montrer qu’elles gardent leurs distances que l’ensemble se met à sonner très faux (dialogues, acteurs, situations, etc.). Il y a dans cette démarche quelque chose d’assez condescendant, qui interdit l’immersion et rend tout artificiel. Dans Le Puits des Mémoires, ce n’est pas à ce point (et j’ai même fini après quelques chapitres par trouver la clé qui permettait de savourer cet aspect, j’y reviendrai), mais il y a tout de même ce léger pas de côté, que ce soit dans le ton général ou à travers les réactions et l’expression des personnages. À plusieurs reprises, ces derniers montrent qu’ils n’y croient pas vraiment, commentent avec une ironie « pas dupe » le monde imaginaire qui les entoure et dans lequel ils évoluent, etc. Je me suis souvent demandé si c’était entièrement volontaire, ou bien si l’auteur se trahissait en mettant un peu malgré lui ce genre de propos dans la bouche de ses personnages, faisant d’eux les messagers paradoxaux de son regard à lui sur ce genre d’univers et de récits.
Et puis il y a ce genre de phrases à l’ironie ambiguë voire maladroite, qui me donne le sentiment désagréable que l’auteur n’y croit pas lui-même, qu’il demeure trop extérieur à son univers :
« Quant à Karib, c’était un mage, sans l’ombre d’un doute – or le monde entier sait qu’un mage ne peut porter une arme et qu’un guerrier n’est jamais jeteur de sorts. Il n’y a guère que dans les légendes et les jeux d’enfants que de puissants guerriers manient l’épée tout en déchaînant la foudre. » (J’en cite une, mais il y en a beaucoup dans le genre.)
-- Un mauvais feeling concernant le scénario, après avoir lu les premiers chapitres. Je pense que l’auteur a un talent de scénariste et de bons réflexes à ce niveau, mais justement, j’ai eu l’impression de renifler un truc un peu trop lisse et là encore artificiel, et de le savoir un peu trop à l’avance. En gros, je me suis dit : « d’accord, donc le pitch est très sympa, et... je suis quasi sûr qu’il va y avoir un cliffhanger à la fin, et... OK, entre les deux je vais me taper 400 pages de péripéties plus ou moins anecdotiques ». Et le problème, c’est pas forcément que ça soit le cas, le problème c’est que ça me saute à la figure dès la fin du chapitre 3...

Et donc... heureusement, la lecture du bouquin en entier a pas mal retourné toutes ces opinions :)

-- Pour le premier truc (l’écriture), je m’y suis fait. Une fois pris par l’histoire je n’y ai plus vraiment pensé.
-- Pour le deuxième (la posture par rapport au genre), j’ai changé mon fusil d’épaule vers le tiers du bouquin, et je me suis même mis à apprécier cet aspect. Je ne voudrais pas lire ce type de fantasy en permanence, mais là, c’était finalement assez rafraîchissant et ludique. Je m’explique : à partir du moment où j’ai pigé la grosse influence du jeu vidéo et/ou du jeu de rôles, qui donne ce côté « interface décalée », je l’ai lu sans chercher à y trouver ce qui n’y était pas (une immersion à la Robert Jordan ou à la George Martin par exemple, enfin vous voyez ce que je veux dire), et j’ai bien kiffé ce ton léger et légèrement ironique. Les descriptions des villes, c’est Hurlevent ou Forgefer dans WoW ; la magie, c’est un manuel ou une parodie de manuel de D&D, etc. Et une fois qu’on a pris le coup, eh bien ce n’est pas du tout désagréable au bout du compte, ça induit même une forme de complicité avec l’auteur.
-- Pour le troisième (la mécanique narrative)... j’avais tout simplement tort ^^ Déjà, pour le cliffhanger, mais même de manière plus générale. Oui, c’est vrai qu’il y a beaucoup de péripéties qui ne font pas énormément avancer l’intrigue principale, mais ce que je n’avais pas vu c’est que l’auteur avait prévu son coup pour maintenir la tension et l’intérêt tout du long : tout le côté Jason Bourne, XIII ou Au revoir à jamais de ces persos amnésiques qui tentent de retrouver qui ils étaient (et surtout ce qu’ils savaient faire !), c’est très bien fichu, et assez palpitant à suivre. Le principe est efficace et parfaitement maîtrisé, si bien qu’on ne s’ennuie pas une minute au fil de cette fuite qui aurait pu sinon paraître un peu décousue.

Du coup, je dois dire que j’ai globalement été bien séduit. Il se dégage une forte sympathie de l’ensemble, récit très efficace conjugué à une belle histoire de potes, portée en plus par des persos tout à fait attachants (le trio de héros mi-grosbills mi-Pieds-Nickelés est super cool, difficile d’avoir un préféré).
Et alors que j’ai terminé La Traque depuis une bonne semaine et que, bien souvent, un livre chasse vite l’autre(1) dans mes envies de poursuivre telle ou telle série, là j’avoue que j’ai assez hâte de choper les deux derniers tomes de la trilogie, dont je sais déjà que je les lirai avec beaucoup de plaisir.


(1) Et pourtant, là tout de suite, je suis sur un truc ENORME (Incoming autel dressé à Pierre Pevel dans pas longtemps ^^)
avatar
Oncle Kiin
Tribun de la Pia fidelis

Date d'inscription : 12/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Gabriel Katz, Le Puits des Mémoires

Message par Albéric le Dim 19 Mai - 7:37

Encore une fois Oncle Kiin envoit du lourd niveau compte-rendu.

Si je résume des débuts peu engageants, mais cela se bonifie au point de rendre l'ensemble intéressant.
A voir donc.

Peut-être que toutes les maladresses que tu as relevé viennent du fait que l'auteur s'essayait là à un genre nouveau pour lui.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Gabriel Katz, Le Puits des Mémoires

Message par Albéric le Jeu 2 Jan - 21:47

Des nouvelles de l'auteur Oncle Kiin ?
(j'en entends parler en bien, mais j'attends l'avis d'un connaisseur avant de le mettre sur mes tablettes)

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum