David Gemmell
L'inscription donne accès aux sections Fantasy, SF, Historique, Ciné et Télé.

Démineurs - The Hurt Locker de Kathryn Bigelow (2010)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

White Square Démineurs - The Hurt Locker de Kathryn Bigelow (2010)

Message par Albéric le Mer 24 Avr - 13:46


Résumé :
Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore... explosive.

Scénarisation :
On pouvait s'attendre à une fresque sur la Guerre du Golfe à l'image du Royaume.
On pouvait s'attendre à la transposition du duel démineur/artificier de Blown Away à Bagdad.
On aurait pu s'attendre à un biopic sur les démineurs ou un thriller militaire survitaminé.
Oui mais non. On est très loin de tout cela !
En fait on assiste plus à une succession de courts-métrages qui se veulent hyperréalistes.
Pas sûr qu'elle plaise à tout le monde, mais la formule est intéressante car elle permet en enchaînant les situations quasiment sans transition de réaliser un film de plus de 2h qui passe vite malgré son faux-rythme.
Après quel est le sens du film ? Ce n'est vraiment pas évident de trancher !
Face à un ennemi sans visage, il n'existe aucune solution militaire ?
Cette impasse détruit les hommes aussi sûrement que la Guerre du Vietnam le fit par le passé ?
C'est sans doute à chacun de se faire en idée, la réalisatrice ne prenant pas parti et offrant une fin ouverte.

Interprétation :
Vu les partis-pris narratifs et esthétiques, difficile d'en juger.
On suit de manière discontinue le quotidien d'une équipe de déminage américaine à Bagdad.
Le blanc est maniaco-dépressif et le black au bord de la crise de nerf ne souhaite qu'une chose : partir !
Le 3e homme est joliment interprété par Jeremy Renner : du début à la quasi fin, il est difficile à cerner.
Il est le fil conducteur du film : au départ insondable, lui-aussi est miné par la violence et la paranoïa ambiante.
Il faut attendre la fin du film pour comprendre
qu'il est encore plus atteint que les 2 autres car devenu accro à l'adrénaline générée par le danger et la mort.
Passons sous silence les guests qui ne servent pas à grand-chose (Guy Pearce, David Morse, Ralph Fiennes...)

Réalisation :
C'est le règne de la shaky cam. Si on ajoute les prise de vue caméra à l’épaule, cela ressemble à un reportage.
Le fait que les plans-séquences dépassent assez rarement 5 à 6 secondes renforce cette impression.
En jouant sur le paradoxe hitchcockien (15 secondes de surprises ou 15 minutes de suspens), on nous offre quelques scènes efficaces et une ambiance paranoïaque ou tout le monde peut constituer un danger.
Même si on ne joue pas toujours là-dessus, cela apporte une atmosphère pesante qui colle bien au film.
On est donc bien dans un film post 11 Septembre.

Visuels :
Difficile d'en juger vu que la caméra bouge tout le temps.
On peut noter une reconstitution très crédible du Bagdad post 2e Guerre du Golfe.
On peut noter la photographie de Barry Ackroyd qui colle bien au film de Kathryn Bigelow.
Quelques séquence très stylées nous montrent aussi qu'ils auraient put nous offrir tout autre chose.

Bande-son :
Elle est quasi inexistante, pour renforcer l'aspect réaliste et documentaire du film.
On nous dit que Marco Beltrami et Buck Sanders ont réalisé le score de ce film.
Disons qu'il y a des bruits d'ambiance pour souligner les moments de tension.


Un film particulier en raison de partis-pris narratifs et esthétiques particuliers mais qui vaut son visionnage.
De là à largement le récompenser aux Oscars, il y une large distance que je ne franchirais pas...

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Démineurs - The Hurt Locker de Kathryn Bigelow (2010)

Message par JMtimba le Sam 27 Avr - 16:07

J'avais beaucoup apprécié ce film ... mais bizarrement là comme ça j'ai plus que du mal à m'en souvenir! La tension établie durant les 2h était assez frappante je crois mais nan, impossible de me rappeler de plus!

A noter tout de même que Kathryn Bigelow est une des rares réalisatrices actuelles américaine à traiter de sujets "chauds", c'est-à-dire récent et à forte connotation politique (voir son très récent Zero Dark Thirty sur la traque de Ben Laden).
avatar
JMtimba
Le Fléau des Démons

Date d'inscription : 28/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

White Square Re: Démineurs - The Hurt Locker de Kathryn Bigelow (2010)

Message par Albéric le Sam 27 Avr - 16:14

A noter tout de même que Kathryn Bigelow est une des rares réalisatrices actuelles américaine à traiter de sujets "chauds", c'est-à-dire récent et à forte connotation politique (voir son très récent Zero Dark Thirty sur la traque de Ben Laden).
C'est une des rares réalisatrices tout cours.
Et une spécialiste des films de genre en plus.
On l'a connaît surtout pour Point Break mais elle a aussi réalisé un très bon film d'anticipation : Strange Days.

__________________________________
RES ADVENTURA
avatar
Albéric
Nécromancien

Date d'inscription : 16/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum